> Christian Omeyer, futur président du SAHB

Rédigé le 09/05/2019.

C’est un historique du club qui arrivera à sa tête en juillet. À 42 ans, dont près de 25 au sein du SAHB, Christian Omeyer s’apprête à succéder à Vincent Momper à la présidence du club sélestadien.

Si on juge un dirigeant de club professionnel uniquement à travers les résultats de son équipe, la note de cette saison ne serait pas des meilleures pour Vincent Momper. Car Sélestat, le club où il a connu ses premiers émois de joueurs jusqu’à ses frissons de président, n’a pas réalisé une saison conforme aux espérances. Les play-offs de Proligue vont en effet commencer sans le SAHB.

Même si cela fait partie des aléas du sport, ça reste dur à avaler. « L’objectif était de rejoindre la D1, et, pour le clin d’œil, d’essayer de décrocher un titre 40 ans après celui remporté par le club en Nationale 3 » , confirme en liminaire Vincent Momper

« On a offert treize belles soirées à notre public »

Sur le plan sportif, la saison 2018/2019 n’est pas une réussite avec la huitième place finale. « Il y a néanmoins des motifs de satisfactions » , estime celui qui a pris la tête du club il y a désormais dix ans. Évoquant en premier lieu la fréquentation de la salle, qu’il considère comme une vraie réussite.

« En perte de vitesse l’année dernière, le remplissage de la salle a atteint son record cette saison en Proligue. On est à 90 % de taux de remplissage. Du jamais vu. » Avec près de 2000 spectateurs en moyenne, malgré un contexte sportif peu attrayant. « Le SAHB Land a vraiment servi à remplir la salle , avance, non sans une pointe de fierté, l’inventeur du concept qui propose des jeux et diverses attractions deux heures avant chaque match. On a offert treize belles soirées à notre public. Nous avons pu les mettre en place grâce au trésor de notre club : nos 130 bénévoles. »

L’autre satisfaction est davantage liée au sportif : « Nous sommes le deuxième fournisseur des équipes de France jeunes derrière le PSG. C’est reconnu par les instances fédérales. C’est une réussite, une fierté. Et on va continuer dans la voie de la formation. » Sauf que ce ne sera plus lui, Vincent Momper, qui sera au sommet de la hiérarchie du club, mais Christian Omeyer, avec qui les décisions étaient d’ailleurs prises en commun. Vincent Momper continuera d’œuvrer au sein du SAHB, mais dans un autre rôle qui englobera les relations avec les partenaires, primordiales dans un club qui ne vit que de 27 % d’aides publiques alors que dans d’autres clubs, elles vont jusqu’à 80 % !

« C’est la meilleure personne pour ce poste »

L’organigramme du club connaîtra d’autres changements puisque Frédéric Antoine quitte le SAHB et ses fonctions dans la communication et le marketing, reprises par Yiri Guittin qui sera aussi en charge de la billetterie.

« Le nouveau patron à partir du 1er  juillet, ce sera Christian  », lance Vincent Momper. L’actuel directeur général du club gardera ses fonctions. Celui qui a commencé son apprentissage de joueur en 1994 à Sélestat, du temps de Germain Spatz, a gagné ses galons de président. « Je ne suis pas inquiet pour l’avenir du club parce qu’il est bien structuré, avec des actionnaires et des dirigeants compétents , souligne le frère du gardien de but du PSG et de l’équipe de France il y a peu. On va légèrement modifier la structure juridique de la société, mais les fidèles qui nous ont suivis et soutenus depuis le début vont nous permettre de continuer ce projet. »

« Christian, c’est un historique du club, la meilleure personne pour ce poste. Il connaît tous les dossiers sur le bout des doigts. Il est en relation avec la Ligue, il a toutes les compétences et le profil du poste », abonde Momper.

Le futur ancien président est dithyrambique à propos de son successeur. La passation des pouvoirs se fait en pleine confiance

 

Christian WEIBEL L'Alsace / DNA