> Trop courts Sélestadiens

Rédigé le 26/10/2013.

 

Battus à Toulouse (22- 31), les coéquipiers de Yuriy Petrenko n’auront tenu que quarante minutes avant de s’effondrer.

T

outes les bonnes choses ont une fin. Vainqueurs de leurs trois derniers duels sur le parquet de Toulouse, où ils ne s’étaient plus inclinés depuis le 14 décembre 2007 (!), les Sélestadiens se sont lourdement inclinés hier soir (22-31).

 

Une semaine après la claque reçue à domicile face à Montpellier (24-41), les coéquipiers de Yuriy Petrenko ont donc enregistré leur troisième défaite de la saison à l’extérieur, après Nantes et Saint-Raphaël, mais celle-là laissera sans doute des regrets.

 

Meilleur buteur de son équipe depuis le début du championnat, Podsialdo était une nouvelle fois au rendez-vous en inscrivant trois des quatre premiers buts des siens. Suffisant pour rester, dans un premier temps, au contact de Toulouse (6-5).


En tête à la pause

 

Une défense efficace, un Laszlo Fulop en réussite dans les buts et un jeu collectif au point permettaient dans un deuxième temps aux Alsaciens d’infliger un cinglant 5-0 au Fenix (6-9, 22e ).

 

Moins bonne défense de D1 au coup d’envoi de cette septième journée, Sélestat (29,6 moy.) parvenait à résister à un 3-0 des locaux pour finalement rester devant au repos (11-12).

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA Marc Rollmann