> Défaite 30 à 23 à Cesson

Rédigé le 25/11/2011.

 

Ce n’est pas une mission facile qu’exécute Sélestat ce soir. Si Cesson est classé au même niveau, en milieu de tableau, son équipe fait trembler la concurrence.

 

L’avant-dernier du championnat précédent a bien mûri. Il était réputé pour sa défense (dix équipes avaient encaissé davantage de buts à la fin de la saison 2010-2011), mais il fait désormais aussi pas mal de dégâts en attaque. « Cesson va être blindé, c’est un gros adversaire », annonce d’emblée Jean-Luc Le Gall.

 

Quelle potion magique contre les “Irréductibles” ?

 

Si le résultat précédent (+9 face à Nîmes) doit l’inciter à l’optimisme, l’entraîneur des Violets reste perplexe sur le déroulement de ce match : « J’ai eu peur en première mi-temps où nous étions hors sujet. La deuxième aura été anecdotique: avec un gardien qui réalise dix arrêts, il ne peut plus vous arriver grand-chose. »

 

Le côté rassurant aura été de revenir dans le sens de la marche après vingt minutes. « Bon, il est vrai que Nîmes n’était pas dans un grand jour mais si on s’épuise comme cela à Cesson… »

 

Redoutable OC Cesson-Sévigné, dont les joueurs sont surnommés les “Irréductibles”, comme il sied à tout bon Breton à l’ascendance gauloise. Sur les traces de Jules César, les Violets vont essayer de les faire plier.

 

L’adversaire cessonnais a renforcé sa ligne offensive avec les arrivées de Benjamin Briffe, José-Carlos Hernandez-Pola et Mathieu Lanfranchi (le pivot de poche qui pose des problèmes aux grands défenseurs), un trio qui a encore inscrit 15 des 26 buts synonymes d’une courte victoire à Créteil dimanche dernier, enchaînant sur celle à Paris le week-end précédent.

 

Ces succès à l’extérieur cachent une fébrilité à domicile (un seul succès) et c’est peut-être sur ce point que Sélestat pourrait compter. La bonne mise sur orbite est une condition nécessaire, et pas suffisante, pour la prise de confiance et la réussite.

 

«Ça peut devenir compliqué en attaque»

 

« Cesson a une équipe que j’ai pu suivre dès .... suite de l'article DNA