> Victoire de Sélestat 28 - 26 face à Chambéry

Rédigé le 15/12/2013.

 

Depuis son retour en D1, Sélestat n’a jamais battu Chambéry. Depuis leur retour en D1, les Violets n’ont encore jamais gagné au Rhenus. La fin de cette “anomalie” est-elle pour aujourd’hui ?

 

« Une grande équipe rebondit forcément. » Jean-Luc Le Gall et Sélestat savent de quoi ils parlent. Il y a quelques semaines, Montpellier débarquait au Rhenus avec une confiance ébranlée par deux défaites consécutives. L’exploit semblait à portée de main. On sait ce qu’il est finalement advenu.
« On va avoir affaire à une grande équipe. Chambéry sera au rendez-vous »

 

Alors, il n’est pas question aujourd’hui de s’emballer, de croire que la victoire tend naturellement les bras aux coéquipiers de Yuriy Petrenko parce les résultats actuels de Chambéry ne sont pas conformes à son statut.

 

C’est une évidence, le club savoyard, champion de France en 2001, ne traverse pas la meilleure période de son histoire et il faut sans doute remonter au siècle précédent pour voir “Chambé” occuper la 10e place après onze journées.

 

« Mais on va avoir affaire à une grande équipe, qui a déjà commencé à rebondir, répète Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien. Chambéry a connu un petit moment de doute. Ce moment-là est effacé. Les grandes équipes arrêtent rapidement les spirales négatives. Notre adversaire sera au rendez-vous. On le craint, mais on a besoin de cette peur pour faire un résultat. »

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA archives F. Delhomme