> Montpellier – Sélestat, aujourd’hui (20h30)

Rédigé le 12/03/2014.

 

Après sa déconvenue contre Ivry, Sélestat voudra se rassurer, ce soir à Montpellier. Les illusions sont peut-être limitées, mais la moindre opportunité sera guettée.

 

La terre ne s’est pas arrêtée de tourner. « Ce n’est pas la fin du monde », grimace Olivier Jung. Mais la défaite contre Ivry a fatalement marqué Sélestat. « On a pris un petit coup dans la nuque », sourit le pivot violet.

 

Les joueurs de Jean-Luc Le Gall avaient l’opportunité de se constituer « un petit matelas », de vivre une fin de saison sans réelle pression.

 

« Tout ce que l’on souhaite n’arrive pas forcément », souffle Jordan François-Marie, conscient que son club n’a pas réalisé une bonne opération sur le plan comptable.

 

« Depuis notre retour en D1, on n’a pas souvent perdu à domicile contre des équipes que l’on devait battre. C’est malheureusement arrivé contre Ivry », regrette encore l’arrière droit.


« On doit tous se reprendre »

 

Mais parce que ces deux points perdus ne reviendront pas, il ne servirait à rien de se morfondre, de ressasser trop longtemps cette enquiquinante défaite. Déjà parce que la situation des Violets au classement n’est pas encore alarmante, ensuite parce que le championnat ne s’arrête pas là.

 

« On sait qu’on est tous passés à côté contre Ivry. On sait aussi qu’il y a des hauts et des bas dans une saison, avance Olivier Jung. On doit se ressaisir, regarder vers l’avant. »

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA JPK