> Un attrait médiatique

Rédigé le 21/03/2014.

 

BeIN Sports retransmettra la saison prochaine, et pour cinq ans, le championnat de France de D1. Que va changer l’arrivée de la chaîne qatarie dans le handball, et plus particulièrement pour Sélestat ?

 

Pour voir le Sélestat Alsace Handball sur BeIN Sports, il faudra bien sûr que le club alsacien se maintienne en D1. Un succès contre Tremblay demain – « Un match capital » pour le président Vincent Momper – favoriserait grandement ce dessein.
Un attrait financier et médiatique

C’est officiel depuis la semaine dernière : après Eurosport (2005-2008), Orange Sport-Eurosport (2008-2011) et Canal+ (2011-2014), le handball va connaître un nouveau diffuseur la saison prochaine.

 

La chaîne qatarie BeIN Sports a raflé les droits télé du championnat de France de D1 jusqu’en 2019 pour un montant de quatre millions d’euros annuels (la plus grosse somme jamais versée).

 

« Ce partenariat est une bonne nouvelle, estime Vincent Momper, le président sélestadien, également membre du comité directeur de la LNH. On franchit une nouvelle étape. L’objectif est de continuer à faire grandir le handball. »

 

Après le flop Orange Sport, Canal+ était arrivé à la rescousse du handball en 2011. Mais la chaîne cryptée a sensiblement réduit la voilure cette saison (un seul match par semaine, suppression du magazine “Les spécialistes”).

 

Lors des discussions avec la LNH, BeIN Sports a indiqué sa volonté de s’inscrire dans la durée et de faire du hand le 2e sport de la chaîne, qui détient désormais la D1, la Coupe de la Ligue, la Ligue des champions, ainsi que les Mondiaux masculins et féminins.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA - MF