> L’heure de vérité

Rédigé le 22/03/2014.

 

Une défaite et la peur du vide, un succès et des promesses d’un printemps souriant : l’équation est simple pour Sélestat, ce soir contre Tremblay. Les Violets, même diminués, doivent gagner. Sinon…

 

« Ce match constitue LE tournant de la saison. » La phrase est de Guillaume Crépain, demi-centre de Tremblay. Mais elle aurait pu tout aussi bien être prononcée par un Sélestadien.
 

« L’équation est simple : il faut gagner »

 

Jean-Luc Le Gall, d’ailleurs, ne dit pas mieux : « C’est un vrai tournant ». Un simple coup d’œil sur le classement suffit pour illustrer les propos de l’entraîneur alsacien.

 

Une victoire donnerait aux Violets six points d’avance sur Tremblay (et même sept en tenant compte du goal-average particulier). S’il restera encore sept journées, Sélestat serait « presque définitivement à l’abri » pour son arrière gauche Frédéric Beauregard. Voilà pour le scénario idéal.

 

Car une nouvelle défaite à domicile face à un concurrent direct (après celle concédée contre Ivry) rebattrait totalement les cartes pour le maintien et placerait plus que jamais les coéquipiers de Yuriy Petrenko sous la menace du duo francilien Ivry-Tremblay.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA - FD