> Sélestat peut soigner ses maux avec la Coupe de France

Rédigé le 12/04/2014.

 

Alors qu’il fait du surplace en LNH, le SAHB peut profiter du quart de finale de la Coupe de France ce soir (20 h) contre Dijon pour renouer avec la victoire et repartir du bon pied avant des échéances bien plus importantes.

 

Sélestat est à deux heures de la Halle Carpentier qui accueillera, fin mai, la finale de la Coupe de France. Mais le SAHB est paradoxalement aussi à cinq heures de la D2 si ses affaires tournent mal en championnat. Car ce quart de finale, coincé entre deux journées de LNH, arrive un peu comme un cheveu sur la soupe pour une équipe qui cherche avant tout à assurer son avenir dans la grande Ligue.

 

« On connaît nos priorités »

 

« Disputer un quart de finale, c’est quelque chose de bien , estime Olivier Jung, auteur d’une brillante sortie à Nîmes (6 buts) trois jours plus tôt. On a l’occasion de se hisser parmi les quatre dernières équipes de la compétition. Ce n’est pas rien. On va tout faire pour que l’aventure se poursuive d’autant qu’on n’a jamais galvaudé un match. Mais on connaît aussi nos priorités. Ce n’est pas avec un bon parcours en Coupe de France qu’on va assurer notre maintien. L’idéal serait de se qualifier pour les demi-finales et d’enchaîner en championnat. Une fois le maintien en poche, on aurait alors l’esprit plus clair pour poursuivre l’aventure en Coupe. »

 

Pour lire la suite de l'article L'Alsace, abonnez vous en cliquant ICI

 

Photo L'Alsace - DW