> Sans le moindre complexe

Rédigé le 07/05/2014.

 

Sélestat espère revenir de Savoie nanti de deux points supplémentaires, pour se rapprocher presque définitivement du maintien. Stevan Vujovic et ses coéquipiers veulent, encore, croquer “Chambé”.

 

Longtemps, le Phare de Chambéry était imprenable. Mais les temps ont changé. Depuis le début du championnat, Toulouse, Tremblay, Saint-Raphaël et Cesson en ont éteint les lumières, quand Sélestat avait été tout près de le faire la saison passée (35-35).


«On peut gagner», martèle Vujovic

 

Stevan Vujovic ne portait pas encore le maillot violet ce joli soir de novembre. Il n’était pas non plus présent – sur le terrain s’entend –, car blessé, mi-décembre dernier au Rhenus Sport, quand ses coéquipiers avaient dominé “Chambé” (28-26).

 

Mais le demi-centre nourrit une forte envie de voir l’histoire se répéter. «On les a déjà battus, c’est quelque chose d’important pour l’équipe, rappelle-t-il, comme pour se convaincre qu’une nouvelle victoire est plus que jamais possible. Au Rhenus, on avait réalisé un très bon match.»

 

Si s’imposer au Phare ne relève plus de l’exploit (encore que…), cela reste tout de même une sacrée performance. Les Sélestadiens l’estiment à leur portée. «On peut gagner, répète l’international monténégrin. On ne fait pas de complexe. »

 

Face à une équipe de “Chambé” peut-être déjà focalisée sur sa finale de Coupe de France, les Violets, reboostés par leur succès contre Cesson, savent que deux points de plus seraient synonymes de maintien (presque) définitif.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo : A. Milloux