> Pas si loin du compte ....

Rédigé le 18/12/2011.

 

Sélestat a longtemps cru pouvoir ramener un résultat positif de Dunkerque, hier soir. Menés seulement d’un seul but à sept minutes de la fin, les Violets ont payé cher dans le money-time leurs efforts pour revenir au score. Malgré cette défaite, le SAHB se maintient en milieu de classement (7 e).

 

«On laisse toujours des plumes à courir après le score.» Arnaud Freppel voit juste. Sélestat n’a jamais mené les débats face aux Nordistes. Mais les Violets ont parfois manqué l’occasion de faire douter davantage une équipe de Dunkerque finalement solide dans les moments importants. «On aurait pu les accrocher encore plus et espérer quelque chose...», soupire l’ailier droit violet.

 

Le début de match avait fait naître quelques craintes. Gêné par la défense agressive des Nordistes, Sélestat patine en attaque.

Nagy, Bosquet et Butto font parler la poudre pour Dunkerque et après seulement dix minutes de jeu, on craint déjà que les Alsaciens prennent la marée (5-1).

Symbole des difficultés offensives des Violets, il faut attendre huit minutes pour que le SAHB inscrive son premier but, grâce à Petrenko.

 

Les Sélestadiens retrouvent de l’efficacité au retour des vestiaires

 

Pesic, enfin servi, et Freppel, en contre-attaque, impulsent le sursaut sélestadien (5-4, 14 e). Trois minutes plus tard, Beretta a une balle d’égalisation au bout des doigts, mais l’ailier gauche, sur penalty, bute sur Gérard (6-5). Suite de l'article DNA