> Le point de la sérénité ?

Rédigé le 14/05/2014.

 

Pour se mettre définitivement à l’abri à deux journées de la fin, Sélestat n’a plus besoin que d’un seul point. Mais face à Nantes, candidat au podium final, la cueillette se révèle périlleuse sinon hors d’atteinte.

 

Il est déjà loin, le match aller, et ne peut plus servir de référence. C’est en effet lors de la 2e journée du parcours que Nantais et Sélestadiens s’étaient séparés sur un score de 32-27. L’équipe au logo « H » a ensuite réalisé un parcours très satisfaisant pour compter, aujourd’hui, dix victoires de plus que le SAHB (16 contre 6).

 

« Nous ne venons pas à Sélestat pour dérouler mais avec concentration et motivation pour chercher l’Europe », prévient Thierry Anti. Son équipe reste sur un confortable succès de sept buts face à Cesson/Rennes et se retrouve en concurrence avec Montpellier pour la troisième marche du podium final.


« On joue bien, mais il manque toujours un but »

 

S’il estime que Sélestat a toute sa place au plus haut niveau – « Je ne vois pas Ivry battre Montpellier… » –, le coach nantais compte bien terminer cette saison en apothéose « et faire la fête avec notre public pour le dernier match face à Toulouse. »

 

Le SAHB n’est pas dans les mêmes dispositions après un nouvel échec à Chambéry. « On joue bien, mais il manque toujours un but, se désole Jean-Luc Le Gall. On n’est jamais loin, mais il nous faut corriger quelques petites erreurs. » L’entraîneur des Violets sait qu’elles ne pardonneront pas face à une équipe du haut du tableau, et il ne veut surtout pas imaginer un scénario catastrophe sous forme d’un quitte ou double à Dijon pour la clôture.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA - FD