> La “der des ders”

Rédigé le 22/05/2014.

 

Sélestat en termine, ce soir à Dijon, avec sa saison. Dans un match sans enjeu, hormis celui de finir sur une note positive, les Violets voudront simplement prendre du plaisir une dernière fois ensemble, avant, pour certains, de prendre des chemins différents.

 

Il y avait eu la dernière au CSI, mercredi contre Nantes. Ce soir à Dijon, il y aura la “vraie” dernière.

 

Le groupe violet, presque inchangé depuis le retour de Sélestat en D1 il y a trois ans, va vivre en Bourgogne ses derniers moments. Il va pouvoir le faire l’esprit libre, le maintien en LNH étant désormais assuré.

 

« La vie en Alsace était belle »

 

Certains vont s’aller – ils sont particulièrement nombreux cette année –, d’autres vont arriver. « C’est la vie d’un sportif », souffle Yuriy Petrenko. Le capitaine sélestadien fait partie des partants. « Il y a des moments dans la vie où il faut choisir », explique-t-il.

 

À 36 ans, le demi-centre a décidé de privilégier son après carrière. L’Ukrainien sera bien sûr toujours joueur de handball, à Amiens, avec l’objectif de faire monter le club picard en Nationale 1.

 

Mais il va aussi intégrer une entreprise spécialisée dans la fibre optique. « Je continuerai à m’entraîner tous les jours. Mais c’est un nouveau challenge pour moi, une nouvelle vie. »

 

Dans quelques jours, Yuriy Petrenko va achever la troisième étape de son tour de France. « Toutes auront été importantes », souligne-t-il. Il y a d’abord eu Dunkerque, de 2005 à 2009, puis Paris.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA - FD