> Sélestat, un promu sans complexe

Rédigé le 03/01/2012.

 

Après deux saisons passées en D2, Sélestat a signé un retour remarqué en D1. Malgré les blessures prématurées de joueurs clés, le club alsacien a terminé cette phase aller à une belle 8e place.

 

Pour son retour parmi l’élite, Sélestat ne pouvait rêver meilleur départ. Premier match, première victoire contre Créteil (26-24). La saison de l’équipe était lancée. Car, si cette victoire a permis de débloquer tout de suite le compteur, elle a surtout décomplexé tout le monde. Les Alsaciens ont en effet tenu la dragée haute à tous leurs adversaires, y compris les cadors du championnat contre lesquels ils ont joué la gagne jusqu’au bout. A Chambéry, par exemple, malgré une courte défaite 31-29.
Mais ces belles résistances contre les « gros » n’ont pas rapporté de points. Alors il fallait partir les chercher ailleurs, malgré le manque d’expérience d’une partie du groupe et surtout les blessures précoces de joueurs clés comme Michal Salami et Jordan François-Marie. Cette mission, les troupes de Jean-Luc Le Gall (éliminés dès le 1er tour de la Coupe de la Ligue par Tremblay) l’ont parfaitement réussie en s’appuyant notamment sur deux recrues : Pawel Podsiadlo (5 buts par match) et Laszlo Fulop (10e gardien de D1, en photo). La régularité a payé, le sang froid en fin de match aussi. Le promu a ainsi enregistré deux précieuses victoires au buzzer contre Ivry (22-21) puis à Toulouse (28-27), point de départ d’une belle série de 4 succès lors des 6 dernières journées de cette phase aller.
En terminant aussi fort, avec au passage une qualification pour les 8e de la Coupe de France, Sélestat a pu accrocher en championnat une 8e place méritée avant la trêve. Le club compte désormais 5 points d’avance sur les relégables. Une avance insuffisante pour assurer le maintien, mais confortable malgré tout. Et, si l’équipe conserve lors de la phase retour la même solidité (8e attaque et 7e défense de D1), elle pourra même regarder devant elle, et non plus derrière.

 

Bilan de la phase aller du championnat (13 matches) :
8e place au classement, 12 points
6 victoires, 0 nul, 7 défaites
Buts marqués : 355 (8e)
Buts encaissés : 360 (7e)

 

Source LNH