Sélestat Alsace Handball

La belle affaire de Sélestat

Rédigé le 16/10/2014.

> La belle affaire de Sélestat

 

Après avoir fait cavalier seul durant toute la rencontre et compté jusqu’à neuf buts d’avance, Sélestat a remporté une victoire probante, sa deuxième de la saison, hier soir à Nîmes (26-32).

 

À Sélestat, le bon coup. Toujours en tête au cours de ce match à Nîmes, hier soir, le SAHB a finalement construit tranquillement son succès face à des Gardois bien décevants, souvent sans solutions ni efficacité, et décroché, du même coup son second succès de la saison.

 

Bref, Nîmes est passé à côté de son rendez-vous et a laissé Sélestat repartir du Parnasse avec le sourire aux lèvres. Cela ne lui était plus arrivé depuis dix ans…

 

Nîmes a donc chuté sur son parquet après n’avoir jamais été en mesure de prendre ce match par le bon bout, de se régler, de montrer de la patience pour trouver des solutions et tisser sa toile. Sélestat en a profité. À l’inverse, Nîmes a gaspillé trop de munitions sans trouver les moyens de surprendre une défense alsacienne pourtant pas réputée hermétique. Pour Nîmes, cela n’a donc jamais été simple. Jusqu’à devoir effacer un premier petit retard (3-7) face à un Sélestat déjà sans complexe et s’appuyant à la fois sur son demi-centre islandais (meilleur réalisateur de LNH) Snorri Gudjonsson et sur un Richard Kappelin un poil écœurant entre ses bois, pour gonfler son écart (5-10).

 

Nîmes n’a pas entendu l’avertissement. Il a eu entre les mains les ballons pour combler son retard, mais il a aussi montré encore bien trop de déchets pour espérer revenir à la hauteur des Alsaciens. Tout juste a-t-il su réduire, momentanément, sa note (8-10)…. Et ce, même si l’individuelle stricte de Julien Rebichon sur Asgeir Hallgrimsson et l’efficacité d’Alberto Aguirrezaba (4/4) a rebattu un temps les cartes et permis à l’Usam de recoller (10-11). Mais, hier soir, Sélestat avait décidé de jouer juste, de tenir la baraque et de rester sérieux et appliqué dans son match jusqu’au bout. Du reste avec un Guillaume Saurina (1/6) et un Asgeir Hallgrimsson (1/4) trop longtemps en panne sèche, Sélestat a aussitôt repris ses aises face à des Nîmois singulièrement gênés aux entournures. Jusqu’à atteindre la demi-heure avec un avantage non négligeable de +4 (13-17) avant de le porter à +9 (39e ), le plus gros écart dans ce match, et plonger Nîmes dans ses interrogations. D’où il ne réussira jamais à sortir….

 

À partir de là, Sélestat s’est accroché comme un mort de faim à son succès, est resté dans son match, lucide, malgré un peu de déchet. Et tant pis si Gudjonsson ou Ghita, par deux fois, ou encore Clementia ont tour à tour raté leurs penalties face à Idrissi (45e , 50e , 54e et 58e )… Sans faire un match plein, Sélestat n’aura jamais à regretter ses penalties ratés. Jusqu’à conserver un écart de six unités (32-26) jusqu’au bout du match.

 

Article L'Alsace

 

Photo : © AZRIA JEAN CLAUDE/WORLDPICTURES/MAXPPP

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales