> Stevan Vujovic sort de sa boîte

Rédigé le 05/11/2014.

 

Plutôt discret lors de sa première année à Sélestat, Stevan Vujovic en a tiré les leçons. Sa prestation majuscule contre Dunkerque montre qu’il est sur la bonne voie et doit être renouvelée pour aider le SAHB à réussir une performance ce soir (20 h) à Saint-Raphaël.

 

Le public sélestadien l’a véritablement découvert il y a quinze jours lors du dernier match contre Dunkerque. Son quasi sans faute aux tirs (8 buts sur 9 tirs) a marqué les esprits. « Beaucoup de personnes sont venues me féliciter après le match. Bien sûr, ça fait plaisir, mais je ne pouvais pas être complètement heureux car on n’a pas gagné. » Toujours au contact du champion de France, sans véritablement le bousculer, Stevan Vujovic et ses coéquipiers du SAHB n’ont pas pu confirmer leur succès à Nîmes.

 

La bonne nouvelle, c’était la confirmation de la montée en puissance d’un joueur qui a laissé son monde sur sa faim durant une première année qu’il a davantage passée sur le banc que sur le terrain. « En arrivant à Sélestat, je pensais que je jouerai pendant une heure », s’illusionnait alors ce jeune international monténégrin. Qui a dû déchanter en constatant que le « vieux » Yuriy Petrenko avait un cœur et un corps de jeune homme. « J’en ai tiré la leçon. Jouer au hand, c’est mon job. Même si je n’ai que 5 minutes, il faut donner le maximum. Ça m’a finalement permis de rebondir. Car j’aime bien me retrouver dans la difficulté. Ça me motive encore plus. »

 

L’été de Stevan a été studieux. Il en est revenu plus fort. Dans sa tête comme dans son corps. « Je suis physiquement bien préparé et j’ai envie de jouer. » L’indisponibilité d’Igor Vujic va lui offrir cette opportunité. Par petites touches, il se fait sa place dans l’équipe. Comme en Coupe de la Ligue à Nantes où l’ancien du Vardar Skopje s’enhardit au fil des minutes. Jusqu’à sa magistrale démonstration contre Dunkerque où il a mis au supplice la meilleure défense de la LNH.

 

Pour lire la suite de l'article de L'Alsace, abonnez vous en cliquant ICI

 

Photo : Steph dit Esca