> Sélestat II sur le fil

Rédigé le 17/11/2014.

 

Article DNA

 

On rentre tout de suite dans le vif du sujet. Les équipes se rendent but pour but et les égalités se succèdent : 3-3 (5e ).

En profitant d’une exclusion, les visiteurs prennent alors deux unités d’avance, grâce aussi à Diarra. Mais les “violets” reviennent dans la partie sous l’impulsion de Lenne et, surtout, de Meyer, bien présent dans son but (13 arrêts en première mi-temps) : 7-7 (15e ).

Le coach sélestadien décide de prendre Diarra en individuel, mais les locaux n’en profitent pas à cause de nombreuses pertes de balle et de trois penalties ratés dans cette première période. Les équipes sont toujours au coude à coude (11-11, 25e ), mais dans les cinq dernières minutes, sur un coup d’accélérateur, les locaux assènent un “4-0” à leurs invités pour mener 15-11 à la pause.

Au retour des vestiaires, les joueurs de Semur reviennent avec des intentions plus offensives et placent à leur tour un “0-3” qui leur permet de se rapprocher : 18-15 (35e ).

Le chassé-croisé continue avec d’un côté Richert (5 buts) et de l’autre Boe (7 buts) qui alimentent régulièrement la marque pour chaque équipe. Pourtant, Semur arrive à égaliser à la 53e (27-27) suite à une nouvelle exclusion des locaux.

Il reste 20 secondes de jeu...

La fin de la rencontre va être palpitante car la victoire n’a pas encore choisi son camp. Meyer, toujours aussi présent dans sa cage, stoppe un penalty et permet aux Sélestadiens d’être toujours candidats pour l’emporter.

On arrive à la 58e , les deux protagonistes ne parviennent toujours pas à se départager : 29-29.

Le tableau indique maintenant 30 partout et il reste 20 secondes de jeu. Ce sont les visiteurs qui ont la balle de match entre leurs mains, mais ils vont la perdre.

Sur la contre-attaque à cinq secondes du gong, Huck s’empare du ballon, traverse le terrain, malgré le repli défensif, et déclenche son tir à dix mètres. Le gardien Massoud touche le ballon qui finit tout de même dans les filets.

Sélestat II tient sa victoire acquise dans la douleur, mais qui lui permet de rester en haut du tableau.

 

Sélestat II – Semur-en-Auxois 31-30. Mi-temps : 15-11. Arbitres : MM. Lahache et Soubrie. Sélestat II : Meyer (1re à 60e , 24 arrêts dont 1 pen.) et Leguay au but ; Weber 3, Huck 3, Lenne 7, Valentin 5, Abbey, Richert 6, Weiss 3, Clementia, Trindade 3, Stangret 1 (pen). Semur : Massoud (1re à 30e et 42e à 60e , 7 arrêts) et Prudhomme (30e à 42e , 3 arrêts) au but ; Martin 1, Dureuil, Pickaerts 3, Rokocevic 1, Guitaa 4, Boe 9 (dont 1 pen.), Diarra 9, Lhou Moha, Pijulet 3.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Article L'Alsace

 

Les jeunes Sélestadiens ont décroché une très belle victiore, samedi soir dans leur CSI, face à une grosse formation de Semur : 31-30.

 

On entre tout de suite dans le vif du sujet, les deux équipes se rendent but pour but et les parités se succèdent (3-3, 5e ). Les visiteurs prennent deux longueurs d’avance suite à une exclusion et surtout grâce au bras de Diarra. Mais les « Violets » reviennent dans la partie par Lenne et Meyer qui réalise des prouesses dans ses buts (13 arrêts en 1re mi-temps). Et la jonction se fait naturellement à la 15e (7-7).

Le coach sélestadien décide alors de prendre Diarra en individuel, mais les locaux n’en profitent pas. Au contraire, ils perdent de nombreux ballons et ratent 3 penaltys dans cette première période. Les équipes sont toujours au coude à coude (11-11, 25e ), mais les « Violets » appuient sur l’accélérateur dans les cinq dernières minutes et assènent un 4-0 à leurs hôtes pour prendre le large à la pause : 15-11.

Au retour des vestiaires, les joueurs de Semur reviennent avec des intentions plus offensives et infligent à leur tour un 3-0 qui leur permet de refaire une partie de leur retard (18-15, 35e ). Le chassé-croisé continue, Richert (5 buts) côté Sélestat et Boe (7 buts) pour Semur alimentent régulièrement la marque. Pourtant, les visiteurs égalisent à la 53e (27-27) suite à une nouvelle exclusion des locaux. La fin de la rencontre s’annonce palpitante, la victoire peut sourire d’un côté comme de l’autre. Meyer, toujours aussi présent dans ses cages, stoppe un penalty qui permet aux Sélestadiens de rester dans la course. On arrive à la 58e , les deux protagonistes n’arrivent pas à se départager (29-29).

 

Huck sur le gong

 

Le tableau indique 30-30 et il reste seulement 20 secondes de jeu. Les visiteurs ont la balle de match entre leurs mains, mais ils la perdent. Une erreur lourde de conséquences. Sur la contre-attaque, à 5 secondes du gong, Huck s’empare du ballon, traverse tout le terrain malgré le repli défensif et déclenche son tir à 10 mètres. Le gardien Massoud touche le ballon qui finit tout de même au fond des filets. Sélestat tient sa victoire, acquise dans la douleur certes, mais qui lui permet de rester dans le haut du tableau.

 

Photo DNA