> Sélestat tient son exploit

Rédigé le 18/12/2014.

 

Après un départ catastrophique, Sélestat a inversé la tendance pour s’offrir un succès inattendu hier soir à Cesson-Rennes (27-31), lors de la 14e journée de LNH. Les hommes de Jean-Luc Le Gall pourront passer la longue trêve hivernale un peu plus au chaud.

 

Entre Cesson-Rennes, 5e avec 15 points, et Sélestat, dernier ex aequo en compagnie d’Istres (6 points), il y avait un monde hier soir. Avant le coup d’envoi en tout cas. Un fossé qui semblait d’autant plus grand que les Bretons s’étaient imposés de 8 buts à l’aller en Alsace (24-32). Mais l’entraîneur local, Yérime Sylla, se méfiait toutefois de cet adversaire : « Ce ne sera pas la même formation qu’on a affrontée le 1er octobre dernier. Leurs recrues sont mieux adaptées, et Gudjonsson est le meilleur demi-centre du championnat. »

 

Pourtant, les Alsaciens manquaient totalement leur entame. En moins de trois minutes, ils encaissaient un 4-0 dont trois buts sur contre-attaque, obligeant leur entraîneur, Jean-Luc Le Gall, à prendre un premier temps mort. Les Bas-Rhinois tombaient aussi sur un gardien, Robin, en état de grâce (7 arrêts en moins de six minutes). Ce dernier venait d’être élu joueur du mois par les supporters, tout sauf un hasard.

 

Il fallait attendre plus de huit minutes pour que Sélestat n’ouvre son compteur, un record dont le SAHB se serait bien passé. Comme la défense ne donnait pas des signes de solidité importants, la marque prenait des proportions rarement vues à ce niveau (6-0, 9-3).

 

Beauregard sonne la charge

 

Sans doute un peu trop sûrs d’eux, les Cessonnais baissaient la garde et se déconcentraient en milieu de première période. Les Alsaciens leur passaient un 4-0 en moins de deux minutes (10-8), sous l’impulsion de Beauregard et Pesic, très efficaces. Ils réussissaient à faire jeu égal pendant un moment, pour rester à cette distance (13-11). Malheureusement pour eux, ils retombaient vite dans leurs travers, laissant beaucoup trop de liberté à Briffe qui en profitait pour marquer presque à chaque coup et donner 4 buts d’avance à Cesson à la mi-temps (17-13).

 

Pour lire la suite de l'article L'Alsace, abonnez vous en cliquant ICI

 

Photo : Strasbourg Photo