Sélestat Alsace Handball

N1 : Il y avait la place…

Rédigé le 19/01/2015.

> N1 : Il y avait la place…

 

La réserve sélestadienne pouvait consolider sa place dans le Top 5. En s’inclinant hier contre Vernouillet, elle a reculé au 7e rang de la poule 3.

 

Certaines défaites laissent des regrets. Celle concédée hier par les Violets contre Vernouillet fait partie du lot. « Il y avait clairement la place », souffle Julien Meyer.

 

Le gardien sélestadien a eu beau multiplier les arrêts (21 au total), cela n’a pas suffi, ses coéquipiers ayant pâti d’une trop grande maladresse au tir ou dans les transmissions et parfois d’un arbitrage à la limite de l’incompréhension.

 

Si Vernouillet aligne cinq anciens joueurs de D1 dont deux ayant connu l’équipe de France (Zuniga et Zuzo), la jeunesse sélestadienne ne se laissait pas impressionner. Du moins lors des premiers instants (2-1, 2e ).

 

Car les joueurs de Thierry Demangeon et Frédéric Blum commençaient à gâcher. Et Vernouillet, logiquement, en profitait (2-5, 8e ). « On n’est pas entré dans le match comme il le fallait, on a perdu trop de ballons, raté trop de tirs », souligne Julien Meyer.

 

Le gardien alsacien mettait lui aussi quelques minutes à trouver la bonne carburation. Mais une fois lancé, il débutait un petit festival, entraînant ses coéquipiers derrière lui. Valentin se jouait de la défense francilienne et ramenait les siens tout près (5-6, 12e ).

 

Quelques nouvelles imprécisions empêchaient Sélestat II d’égaliser. Et Vernouillet reprenait à nouveau – un peu – d’air (7-9, 23e ). Les Violets recollaient à nouveau (9-9, 24e ), avant de reprendre les devants grâce à un but de Huck (10-9, 26e ). À la pause, ils tenaient tête au solide – et rugueux – 4e du championnat (12-12).

 

Sélestat II avait visiblement trouvé le bon rythme et même la “stricte” sur Lenne ne parvenait pas à entraver sa marche en avant.

 

Meyer faisait toujours bonne garde dans le but, Weiss égalisait (15-15, 40e ), tout comme Trindade par la suite (17-17, 46e ).

 

Une double infériorité fatale

 

Mais alors qu’ils n’avaient pas réussi à faire le break (17-16 à la 43e ), les Alsaciens allaient voir leurs ailes coupées. Ils se retrouvaient alors à quatre sur le terrain. Et Vernouillet, en double supériorité numérique, créait un écart que les coéquipiers de Stangret n’allaient jamais réussir à combler (18-20, 51e ). « C’est le tournant du match », souligne Julien Meyer.

 

Ce n’était pourtant pas faute d’essayer. Lenne, d’un doublé, entretenait l’espoir (19-20, 52e ), tout comme Valentin et Huck ensuite (21-22, 55e ). Vernouillet s’en remettait aux penalties de Zuniga pour avancer, mais cela était efficace (21-24, 58e ).

 

Brozat (de retour sous le maillot violet) détournait une nouvelle tentative de l’arrière droit, Lenne insistait (22-24, 59e ).

 

À une minute de la fin, ce dernier pouvait ramener Sélestat à un petit but. Marjanovic était battu, mais son tir trouvait la transversale (22-25 au final). « Ce n’est pas dramatique au classement. On n’a pas la prétention de jouer le haut de tableau et on réalise un beau parcours jusque-là », estime Julien Meyer, qui voudra néanmoins très vite renouer avec la victoire.

 

Article DNA

Photo DNA - FD

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales