> Décimé face au premier

Rédigé le 18/02/2015.

 

À part des bonnes intentions, Sélestat n’aura pas beaucoup d’autres arguments à présenter ce soir face à Montpellier. Amputé d’une bonne partie de son effectif, le SAHB compte surtout faire bonne figure face au leader.

 

Parmi les 2200 spectateurs qui garniront ce soir un CSI de Sélestat qui affichera complet pour la venue de Montpellier, ils seront très peu à oser miser une pièce sur l’équipe locale. D’habitude, il s’en trouve toujours à rêver d’un exploit des leurs contre cet épouvantail du championnat de France. Mais cette fois, les circonstances sont trop défavorables aux recevants pour qu’on puisse simplement imaginer les Sélestadiens arriver à stopper le leader qui n’a subi qu’un revers (contre Paris) et deux nuls en quinze journées.

 

Déjà en configuration normale, le SAHB a bien du mal, cette saison, à faire la loi chez lui. Il reste sur six revers de rang à la maison qui l’ont placé dans cette inconfortable position d’avant-dernier du championnat. De plus, contre son adversaire du soir, les statistiques ne parlent pas en sa faveur. L’équipe alsacienne s’est toujours inclinée face aux Héraultais, à l’exception du fameux nul réussi dans les ultimes secondes d’un bel après-midi de novembre 2012. Et pour couronner le tout, les Violets seront privés de près de la moitié de leur effectif dans la mesure où Gudjonsson, Ghita, Vujic, Joli, Huck et désormais Seri sont blessés.

 

« Il faut positiver »

 

Pour ses débuts à domicile à la tête du SAHB, Christian Gaudin, n’est vraiment pas gâté. Mais le nouvel entraîneur n’y peut rien et, contre mauvaise fortune, il devra faire bon cœur. Et aussi le dos rond, comme ses joueurs, en attendant des jours meilleurs. Cependant, si la perspective d’une victoire semble hypothétique, voire irréaliste, cela n’empêche pas le coach d’attendre un bon comportement des valides qui ne seront qu’au nombre de douze au lieu des quatorze habituellement couchés sur la feuille de match. « Nous sommes des professionnels, eux comme moi, et on va donc essayer de tout mettre en œuvre pour arriver à créer un exploit, même s’il ne faut pas être naïf. Il faut regarder les choses en face. Ne serait-ce que sur la base arrière, on n’a que trois joueurs face à une équipe qui est en tête du championnat, qui est qualifiée en Ligue des champions et où évoluent de nombreux internationaux. À un moment donné, ça peut peser. »

 

Même si l’issue de cette confrontation inégale ne fait presqu’aucun doute, Christian Gaudin espère surtout que son équipe ne se délite pas face au sort contraire dans une période où elle affronte les gros bras du championnat. « Il faut se servir de toutes ces expériences qui vont nous être proposées pour continuer à avancer, continuer d’être plus précis, retrouver l’enthousiasme qui nous servira au moment où l’on retrouvera tout le monde. Il faut positiver parce que dans la situation d’aujourd’hui, ça ne sert à rien d’en rajouter. Sur ce que je vois à l’entraînement, les gars sont sensibles à ça et veulent bien faire. »

 

Un miracle serait-il quand même possible ? L’an dernier, à pareille époque, le SAHB était parvenu à arracher un point au PSG. Montpellier, de par son expérience, semble moins enclin aux sautes d’humeur que son rival parisien. Douze Violets en transe parviendront-ils à rééditer pareil coup de folie ? Frédéric Beauregard et ses coéquipiers n’ont pas grand-chose à perdre. Sinon de passer à côté de leur match. « On reçoit les premiers. Ça va être une fête pour le handball alsacien, une fête pour les supporteurs sélestadiens. Tout ce que je souhaite, c’est que ce ne soit pas trop la fête pour Montpellier. » Christian Gaudin a planté le décor.

 

SÉLESTAT - MONTPELLIER ce soir à 20 h au Centre Sportif Intercommunal. Arbitres : MM. Clapson et Fieschi. 16e journée de la LNH. Sélestat : 1. Kappelin et 69. Fulop au but ; 2. Lenne, 3. Jung, 6. Pesic, 7. Beretta, 9. Beauregard ( cap.), 11. Trindade, 20. François-Marie, 22. Fleurival, 23. Vujovic, 27. Clémentia. Entraîneur : Christian Gaudin.

Montpellier : 1. Losert et 16 Siffert au but ; 4. D. Simonet, 6. Tej, 11. Dolenec, 14. Guigou ( cap.), 17. Laluska, 18. Borges, 20. Thouvenot, 23. Kavticnik, 24. Bonnefond, 27. Fabregas, 30. Gajic, 51. Mackovsek. Entraîneur : Patrice Canayer.

 

Article L'Alsace : CW

Photo : MAHB / P. GLORION