> Jamais résignés

Rédigé le 20/02/2015.

 

Alors que leur position au classement n’a jamais été aussi précaire, les Sélestadiens ne se laissent pas abattre et continuent de croire en des jours meilleurs. Leur séduisante prestation face à Montpellier malgré la défaite (21-27) a de quoi leur donner des arguments pour la suite.

 

Ce n’est pas contre Montpellier que le maintien de Sélestat en D1 allait se jouer. Ces échéances cruciales viendront plus tard dans la saison quand les Violets disputeront des confrontations directes contre leurs rivaux. La défaite concédée, mercredi, au leader du championnat (21-27) ne change donc pas la donne. Sauf que les succès de Nîmes et de Créteil, qui en accumulent deux en une semaine, laissent désormais les Sélestadiens loin derrière leurs anciens compagnons de route.

 

Quasiment côte à côte durant la trêve, ces trois équipes qui ont changé d’entraîneur pour cette deuxième partie de saison, ont connu des fortunes diamétralement opposées. Battu logiquement à Chambéry puis par Montpellier, le SAHB voit ses anciens compagnons d’infortune remonter en flèche grâce à de brillants succès. En une semaine, les positions ont sacrément évolué en queue de tableau. L’équipe la plus proche de Sélestat est désormais Toulouse qui possède néanmoins trois points de plus.

 

Après le 1er avril

 

« Il ne faut pas se prendre la tête avec ça , gomme Olivier Jung. Nous reprenons le championnat face aux grosses écuries. Ce n’est pas contre ces clubs qu’on va prendre des points, même si nous mettons, bien sûr, tout en œuvre pour y parvenir. Actuellement c’est notre tour. Et plus tard, ce sera celui de nos rivaux de les affronter. Notre salut viendra des résultats des oppositions directes avec les équipes qui luttent pour éviter la descente. »

 

C’est en effet dans les huit dernières journées que le SAHB jouera son avenir. À partir du 1er avril, jour de la réception de Tremblay. À l’exception de Paris (journée 20) et de Nantes (journée 24), Sélestat n’affrontera alors que des équipes situées au-delà de la 8e place.

 

Pour lire la suite de l'article L'Alsace, abonnez vous en cliquant ICI

 

Photo Strasbourg Photo