Sélestat Alsace Handball

Meyer, c’est déjà le SAHB de demain

Rédigé le 15/05/2015.

> Meyer, c’est déjà le SAHB de demain

 

La descente de Sélestat en D2 a été actée mercredi à Toulouse après une nouvelle défaite. Mais tout n’a pas été négatif dans cette rencontre qui a permis de lancer dans le grand bain le gardien, Julien Meyer, qui aura pour tâche, avec d’autres jeunes, de reconstruire une équipe.

 

Samedi dernier, il gardait encore la cage de l’équipe réserve de Sélestat en Nationale 1 contre Sarrebourg. Quatre jours plus tard, Julien Meyer a fait ses débuts au sein de l’élite à Toulouse où il a impeccablement tenu son rôle en détournant une dizaine de tirs durant la deuxième mi-temps.

 

« Même si j’ai déjà participé à trois rencontres de LNH l’année dernière et deux autres cette saison, c’est mon véritable premier match au plus haut niveau », acquiesce l’intéressé. Sa première apparition a eu lieu à Aix en février 2014. Une entrée en scène qui n’est pas passée inaperçue puisque Julien Meyer, qui avait pris la place d’Ivezic dans les buts sélestadiens, a réussi à détourner le premier penalty de sa jeune carrière en LNH. Il en arrêtera un autre à Tremblay, avant de disposer de cinq minutes de jeu lors de la réception d’Ivry.

 

Christian Gaudin l’avait prédit

 

À l’exception de ces intermittences dans la cage du SAHB, le gardien de l’équipe de France jeunes, couronnée championne d’Europe l’été dernier, a dû attendre mercredi dernier pour véritablement faire ses grands débuts sous le maillot violet. « Christian Gaudin m’a fait un signe de la tête pour me signifier que c’était mon tour d’entrer sur le terrain. J’étais prêt. Je n’ai pas ressenti de stress particulier mais plutôt de l’émotion , précise ce grand espoir qui n’a que 18 ans. Le fait d’avoir déjà été sur le banc avec l’équipe pro m’a préparé à l’événement. Et puis, j’ai été rassuré par les consignes de mon entraîneur qui m’a simplement dit de me faire plaisir. Ça s’est relativement bien passé. »

 

Ses 10 arrêts ont permis à Sélestat de revenir au score et d’inquiéter Toulouse jusque dans les derniers instants. L’ancien gardien, Christian Gaudin, a eu le flair en lançant Julien à la suite de Kappelin, auteur de trois malheureux arrêts en première période. « Il m’avait confié que s’il me faisait entrer en jeu, c’est parce qu’il était convaincu que je pouvais faire dix arrêts, souligne Julien Meyer, qui vient de signer son premier contrat pro, la semaine dernière, avec Sélestat, son club formateur. Je me sens de plus en plus proche de lui car il partage beaucoup son expérience à ce poste avec moi. S’il reste au club, on aura une bonne relation. »

 

L’ancien coach de Saint-Raphaël restera-t-il à Sélestat pour reconstruire un collectif qui n’a pas tenu la route cette saison ? Pour l’heure, personne ne le sait.

 

Ce qui est certain, en revanche, c’est que le SAHB va s’appuyer sur l’une de ses richesses pour revoir le jour : sa formation maison. À Toulouse, en plus de Julien Meyer, Yanis Lenne et Rudy Seri étaient du voyage et préfiguraient le visage de l’équipe de la saison prochaine. Un avenir en Pro D2 qui convient bien à celui qui a choisi de garder la cage violette alors que des grands clubs comme Chambéry ou Paris lui faisaient les yeux doux.

 

Un double projet

 

« Pour nous, les plus jeunes, débuter en D2, c’est peut-être une bonne chose , estime l’intéressé, en pleine préparation du bac. On va faire nos classes progressivement étant donné qu’il n’y a qu’une marche entre la N1 et la Pro D2. D’ailleurs, je n’ai pas choisi mon futur club en fonction du niveau de jeu mais j’ai regardé celui qui pouvait m’amener au plus vite vers là où je tends. Sélestat offre à ses jeunes joueurs la possibilité d’avoir du temps de jeu. C’est un bon compromis pour commencer. Et puis, le choix est cohérent avec mon double projet qui consiste à pouvoir mener de front mes études et le sport. Le côté affectif est aussi entré en compte puisque c’est ici que j’ai ma famille et que j’ai fait toutes mes classes depuis l’école de hand. »

 

L’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) lui permet de mener de front carrière sportive et études d’ingénieur. Car en plus d’être un gardien prodige, Julien est aussi une grosse tête.

 

Article L'Alsace - CW

Photo Strasbourg Photo

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales