> Un piège à éviter

Rédigé le 27/05/2015.

 

Thierry Fleurival et le SAHB devront veiller à ne pas être la première et unique victime d’Istres, la lanterne rouge, qui aimerait bien ouvrir son palmarès ce soir dans sa salle.

 

La rencontre entre les mauvais élèves de la classe aura lieu ce soir. Et cette avant-dernière journée a tout du traquenard pour les Alsaciens. N’ayant plus rien à perdre sauf leur honneur, les deux équipes sont bien conscientes qu’elles tiennent là une rare occasion d’améliorer l’ordinaire.

 

Pour Istres, c’est tout simplement la dernière possibilité d’éviter d’être fanny à domicile selon l’expression chère aux boulistes du cru. Tandis que pour Sélestat, c’est une opportunité d’ajouter un succès à son maigre total. Une victoire ne changera rien aux destins des deux clubs qui croiseront à nouveau le fer dès la saison prochaine en D2. Elle permettrait quand même de finir la présente sur une note positive. « Ça ne me plaira pas de retourner dans mon ancien club avec Sélestat et d’en prendre dix , prévient Thierry Fleurival. Ce n’est pas le but du jeu. Les connaissant bien, je sais que les Istréens voudront profiter de ce dernier match de LNH à domicile pour remédier à ce manque. Ils ont prévu une fête en invitant beaucoup d’anciens joueurs. » Le pivot sélestadien et ses coéquipiers devront éviter de tomber dans le piège.

 

Pour renouer aussi avec une victoire à l’extérieur qui les fuit depuis décembre dernier. Mais Istres ne réussit pas très bien aux Violets dont la dernière victoire sur les bords de la Méditerranée remonte à dix ans (21-23 en avril 2005). Thierry Fleurival était alors en face. Ce soir, il retrouvera un parquet qu’il a foulé pendant une décennie remplie de souvenirs. « J’ai gardé de bonnes relations avec le club et le coach. J’étais persuadé qu’ils allaient réussir une meilleure saison que celle qu’ils ont faite. Je pensais la même chose pour Sélestat et ça n’a pas marché. Peut-être qu’il y a eu trop de chamboulements dans les deux effectifs pour que la mayonnaise prenne. »

 

Qu’importe puisque le mal est fait. Ses deux clubs vont devoir repartir de l’étage inférieur pour retrouver l’élite. « La D2 c’est des combats chaque week-end. Ça y va. C’est difficile, c’est costaud. Il faudra être humble si on veut retrouver rapidement la D 1 , explique Fleurival. Car il y a aussi de bons joueurs. De plus en plus. J’ai fait des sacrifices pour venir à Sélestat (NDLR : sa famille est restée à Istres), mais je ne m’attendais à voir tomber l’équipe. Pourtant je ne regrette pas d’avoir signé au SAHB. Ça se passe très bien hormis les résultats. J’espère que l’an prochain on pourra s’appuyer sur des gars qui ont envie que le club puisse remonter. Parce qu’il le mérite. »

 

Article L'Alsace - CW

Photo A. Kieffer

 

ISTRES - SÉLESTAT ce soir à 20 h à la Halle polyvalente. Arbitres : MM. Bader et Weber. 25e journée de championnat. Istres : 1. Andry et 12. Kosanovic dans les buts. 3. Tricaud, 6. Cismondo ( cap.), 7. Ruiz, 8. Rosier, 9. Perronneau, 10. Vieyra, 11. Dude, 15. Carou, 33. Massot-Pellet, 45. Ouksir, 68. Eymann, 88. Gérard, 92. T. Derot. Entraîneur : Gilles Derot. Sélestat : 1. Kappelin et 12. Meyer dans les buts. 2. Lenne, 3. Jung, 4. Seri, 7. Beretta, 9. Beauregard ( cap.), 13. Ghita, 17. Vujic, 21. Joli, 22. Fleurival, 23. Vujovic, 27. Clémentia. Entraîneur : Christian Gaudin.