> Une volonté commune

Rédigé le 29/05/2015.

 

Une victoire à Istres n’aurait rien changé, sportivement, au destin des Sélestadiens. Au lendemain de cette 20e défaite, Christian Gaudin a confirmé sa volonté, et celle du club, de prolonger l’aventure.

 

La défaite à Istres n’aura constitué qu’un épisode décevant de plus dans la saison violette.

 

Et si ça ne change rien à l’issue, ce n’est « pas agréable » pour Christian Gaudin. « C’est même très désagréable. Il y a beaucoup de personnes qui œuvrent pour ce club et c’est surtout pour elles que je suis déçu. »

 

« Il y a une reconstruction à mettre en place. Je l’ai déjà fait par le passé »

 

Fallait-il attendre autre chose contre la lanterne rouge, avec une relégation en D2 et plusieurs départs déjà actés ?

 

« À un moment donné, il faut arrêter de se mentir, souffle l’entraîneur. Il y a des gens qui ne sont plus du tout concernés pour être performants avec Sélestat. Quand la tête n’y est plus, c’est compliqué. Ça ne date pas d’aujourd’hui et dans ce contexte-là, il n’y a pas de magicien. »

 

Christian Gaudin résume en quelque sorte le sentiment général : il est temps que le championnat prenne fin. « Mais il y a quand même une saison à terminer, rappelle-t-il. Je me suis engagé en arrivant à accomplir une mission et je m’y tiendrai jusqu’au bout. »

 

Le prochain épisode, ce sera jeudi contre Créteil, pour la dernière en D1 au CSI. « Je pense que les joueurs auront la fierté de vouloir remporter un dernier match, au moins pour le public. La moindre des choses, ce sera de faire un match pour le gagner. En aura-t-on les moyens ? Je ne sais pas… »

 

Quoi qu’il en soit, il sera alors l’heure de faire le bilan. « Chacun, moi le premier, doit faire son autocritique. » Avant de basculer sur la suite.

 

Gaudin sera – sans presque aucun doute – l’architecte du renouveau violet

 

Il semble aujourd’hui très probable que Sélestat jouera en Pro D2 la saison prochaine, un repêchage semblant assez improbable (Chartes a déjà le budget pour la D1, et Mulhouse, son adversaire en finale des play-offs de D2, sera sans doute en mesure de le réunir).

 

En positivant, on peut présager que ce recul pourrait s’avérer bénéfique, comme il l’avait été il y a six ans. C’est à l’étage du dessous que Sélestat devra reprendre confiance, aguerrir ses jeunes talents dans les rudes joutes de la Pro D2.

 

Suite de l'article DNA

 

Photo - SC SAHB