> Balingen – Sélestat, aujourd’hui

Rédigé le 12/08/2015.

 

Pour continuer à avancer

 

Après la Suisse, Sélestat (Pro D2) met le cap sur l’Allemagne. Contre Balingen (11e la saison dernière en Bundesliga), les Violets auront pour objectif de continuer à assembler les pièces du puzzle.

 

C’est assurément l’un des gros morceaux de la préparation, avec Dunkerque le 23 août. Car si Balingen n’est pas un ténor de la Bundesliga (11e l’an passé), le club du Bade-Wurtemberg n’en est pas moins un habitué du plus relevé championnat au monde, qu’il fréquente depuis 2006.

 

Et il compte dans ses rangs quelques joueurs référencés, comme l’arrière gauche français Olivier Nyokas, le gaucher grec Alexandros Vasilakis (passé par Toulouse et Aix-en-Provence), le pivot international allemand Christoph Theuerkauf ou le gardien croate Matej Asanin. Pour rajouter à la difficulté de la tâche, les Allemands seront « plus prêts, physiquement et tactiquement », puisqu’ils reprennent leur championnat plus tôt, le 23 août.

 

Pas facile, mais sans aucun doute instructif

 

« Ça ne va pas être une mission facile, avance Christian Gaudin, l’entraîneur sélestadien. Mais ça ne me déplaît pas que l’on se confronte à une équipe comme celle-là. Ça permet de prendre conscience du chemin qui reste à parcourir. Balingen, c’est costaud, avec des joueurs de qualité. »

 

Frédéric Beauregard et ses coéquipiers vont donc devoir élever leur niveau de jeu pour rivaliser avec leurs adversaires. « Lors du tournoi de Bâle (le week-end dernier, ndlr) , il y a eu des séquences intéressantes. Il y a surtout eu une évolution dans le contenu au fil des quatre matches. Les choses commencent à se mettre en place », souffle Christian Gaudin. Ce soir, il faudra confirmer ces premiers acquis, tout en essayant « d’être plus précis ».

 

Balingen sera aussi le dernier match amical des Violets sans Julien Meyer et Rudy Seri, les deux champions du monde juniors, qui reprendront l’entraînement lundi et qui renforceront le groupe lors des deux prochains tests, contre Winterthour (19 août) et Dunkerque (23 août).

 

Article et Photo DNA