> Les Bleuets et Yanis sont Champions du Monde !

Rédigé le 19/08/2015.

 

L'équipe de France des Moins de 19 est devenue Championne du Monde

Après l'équipe de France A, les U21 c'est au tour des U17 de monter sur le toit du Monde !

 

Historique pour le Handball Français.

 

Yanis LENNE rejoint donc Sélestat avec l'or au tour du cou, comme Julien MEYER et Rudy SERI il y a 3 semaines.

 

3 champions du monde au Sélestat Alsace Handball à voir en action dès le 04 septembre pour la 1ère Journée de ProD2 (SAHB - MASSY)

 

------------------

 

Phénoménal !

 

Championne d’Europe l’an passé, l’équipe de France, avec dans ses rangs le Sélestadien Yanis Lenne, s’est offert le monde, après sa victoire contre la Slovénie, hier en finale du Mondial U19 (33-26).

 

C’est tout simplement phénoménal. L’été est bleu. Il y a d’abord eu les cadets, vainqueurs du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (avec quatre Alsaciens, Édouard Kempf, Valentin Kieffer, Benjamin Richert, Noah Gaudin).

 

Il y a eu ensuite les juniors, sacrés champions du monde, avec les Sélestadiens Rudy Seri et Julien Meyer.

 

Depuis hier, il y a les U19, qui se sont eux aussi parés d’or aux championnats du monde, conclusion éclatante d’un parcours parfait dans la compétition (8 victoires, 1 match nul).

 

Suite de l'article DNA

 

----------------------

 

Un grand chelem historique


L’équipe de France des moins de 19 ans a fait aussi bien que les Experts et que celle des moins de 21 ans, en décrochant à son tour le titre mondial la même année.

 

Comme leurs aînés, les Experts, qui raflent tout sur leur passage depuis bon nombre d’années, les jeunes des équipes de France sont également insatiables. Cet été, on n’aura vu que du bleu, dans la mesure où les compétitions réservées aux plus jeunes ont été marquées du sceau des sélections françaises, tour à tour, championnes du monde des moins de 21 ans au Brésil au début du mois d’août, puis premières chez les moins de 19 ans.

 

Les jeunes tricolores ont dominé la Slovénie, hier en finale (33-26) à Ekaterinbourg en Russie réalisant comme sa devancière un tournoi sans fausse note dans la mesure où l’équipe comptabilise 8 succès pour un match nul concédé d’ailleurs face à la Slovénie, une semaine plus tôt en phase de poule. Mais l’enjeu n’était cette fois pas le même et les Français, conduits par Melvyn Richardson par ailleurs élu MVP du tournoi, n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires.

 

Suite de l'article L'Alsace