> Une entame réussie

Rédigé le 05/09/2015.

 

Tout n’a pas été parfait et on sent que ces Violets peuvent jouer encore bien mieux, notamment en attaque. Mais Sélestat n’a pas raté ses débuts en championnat, hier à domicile contre Massy, 3e de D2 la saison dernière (25-20).

 

Il y avait tellement longtemps que les vestiaires du CSI n’avaient plus résonné de cris de joie. « Pour un ancien comme moi qui a vécu la saison dernière, ça fait du bien de gagner, surtout à domicile », souriait Olivier Jung.

 

« Un peu crispés en début de match »

 

Rendez-vous compte : Sélestat, la saison passée en D1, n’avait décroché que deux victoires au CSI. Et depuis le 1er janvier 2015, les joueurs de Christian Gaudin ne s’étaient imposés qu’à deux reprises en match officiel.

 

Contre Saran, alors en N1, début février en Coupe de France, puis face à Tremblay en championnat début avril. Alors bien sûr, ce n’est qu’une victoire, qu’une petite marche dans l’opération remontée en LNH, mais hier, elle suffisait amplement au bonheur sélestadien.

 

Les fantômes de la saison dernière étaient peut-être encore dans les têtes juste avant de monter sur le terrain.

 

Les Violets ont eu le mérite de rapidement les chasser. « Il y avait un peu de stress avant la rencontre, confie le pivot alsacien. Nous étions un peu crispés en début de match. » Car si Meyer détournait le premier tir de Sarr, si Joli, sur contre-attaque, débloquait le compteur (1-0, 2e ), l’entame n’était pas franchement idéale.

 

Massy, porté par son gardien Perisic (7 arrêts dans les dix premières minutes), profitait du manque d’efficacité sélestadien (3 sur 12 au tir à la 13e ) pour prendre les devants (3-5, 13e ).

 

Le temps-mort de Christian Gaudin allait s’avérer du plus bel effet. Six minutes plus loin, Sélestat avait inscrit six buts (9-5).

 

Suite de l'article DNA

 

Photo DNA : FD