> Le moment d’enchaîner

Rédigé le 23/10/2015.

 

Le choc entre les deux anciens pensionnaires de la LNH, Sélestat et Istres, ce soir (20 h) au CSI est l’une des affiches de la 8e journée. Car le rendez-vous oppose deux équipes qui ont l’envie et les moyens de retourner là où elles étaient l’an dernier et qui ont la ferme intention de poursuivre leurs bonnes séries.

 

Ce Sélestat - Istres dégage un parfum de LNH, ressemble à une affiche de LNH, mais ce n’est pas de la LNH. Tombées en disgrâce au bout d’une saison désastreuse, ces deux équipes ne font plus partie de l’élite. Elles se retrouvent donc à l’étage inférieur où elles comptent bien rester le moins longtemps possible pour retrouver les fastes de la cour royale. Leurs retrouvailles s’annoncent sans pitié, l’une voulant empêcher l’autre de réaliser son dessein pour favoriser sa propre ascension. La saison passée, chacun de ces chers ennemis a dicté sa loi chez lui. Sélestat avait ouvert sa saison à domicile sur une encourageante victoire de 5 buts qui n’a pas eu de suite.

 

« Être plus tueur »

 

En Provence, ils s’étaient pris la foudre (-6). Mais cela fait partie du passé, le profil des deux effectifs ayant été chamboulé au cours de l’été. « Istres a un profil similaire au nôtre. Leur équipe est également en reconstruction », souligne Christian Gaudin qui fait de l’adversaire du jour « le favori » pour la remontée en Ligue Nationale. « C’est la meilleure équipe avec le plus gros budget du championnat. »

 

Cela n’a cependant pas empêché les Istréens de Gilles Derot de manquer leur entrée en scène en s’inclinant à domicile contre Saran. On avait alors mis cet échec sur l’absence de vécu collectif d’une formation qui a dû assimiler 8 nouveaux joueurs pour 11 départs. La sauce n’a pas tardé à prendre puisque depuis ce premier accroc, Istres a aligné cinq victoires au cours des six journées suivantes. À l’exception d’un long calvaire à Cherbourg (34-26), toutes les autres sorties ont été couronnées de succès. C’est même une série de trois victoires de rang qu’Istres espère poursuivre ce soir. Le danger est là, clairement identifié, pour une équipe sélestadienne qui poursuit exactement les mêmes buts. « Il faut être très méfiant et garder dans un coin de nos têtes notre faux pas contre Besançon , prévient l’entraîneur du SAHB. Notre équipe présente deux visages et il faudra que ce soit le meilleur pour prendre les points à domicile. On ne nous donnera rien. »

 

Suite de l'article L'Alsace

 

Photo A KIEFFER