> Finir l’année en beauté

Rédigé le 18/12/2015.

 

Comme tous les petits confrontés à des clubs de l’élite, Sélestat va tenter de déstabiliser Ivry, ce soir à 20 h, à l’occasion de la Coupe de France. Yanis Lenne et ses coéquipiers n’auront aucune pression sur leurs épaules et comptent sur leur public pour les conduire vers l’exploit.

 

Il y a quelques jours encore, Yanis Lenne ne s’imaginait pas disputer ce match de Coupe de France face à Ivry. Privé de jeu depuis la fin du mois d’octobre en raison d’une entorse à la cheville gauche, l’ailier droit de Sélestat s’était fait à l’idée de devoir tirer une croix sur la fin de l’année. Finalement rétabli plus tôt que prévu, le néo pro a fait son retour la semaine dernière à Angers et sera donc de la partie ce soir contre un adversaire issu de la LNH.

 

« C’était finalement moins grave que ce que l’on craignait. Quand le chirurgien que j’ai consulté m’a dit que ce n’était pas nécessaire d’opérer, j’ai été soulagé , relate l’intéressé. Je partais sur l’idée de ne plus jouer avant fin janvier. Ç’a été une bonne surprise d’apprendre que j’étais apte avant Noël. »

 

En le voyant courir le long de la ligne, lors des rapides montées de balle pour sa reprise en championnat la semaine dernière, et envoyer ses trois tentatives au fond des filets angevins, qui aurait cru que le gaucher n’avait pas mis un pied sur un terrain depuis six semaines ? « Même si je passe encore tous les jours chez le kiné, on peut dire que je suis à nouveau à 100 %. Reprendre le hand après un mois d’arrêt n’est pourtant pas évident. Au niveau des repères, ça revient petit à petit. »

 

Suite de l'article L'Alsace

Photo F WURRY