> Première bougie dans l’Hérault

Rédigé le 06/02/2016.

 

Pour le premier anniversaire de la prise de fonction de Christian Gaudin à Sélestat, le SAHB se rend à Montpellier aujourd’hui (18 h) sans autre ambition que d’y faire bonne figure en Coupe de France et d’être au point pour la reprise de la D2.

 

C’est par un match de Coupe de France que Christian Gaudin a fait ses débuts à Sélestat. Il y a un an, jour pour jour, l’ancien coach de Saint-Raphaël était le bizuth d’un 16es de finale remporté in extremis à Saran (27-26). Douze mois plus tard, il est le coach d’une équipe descendue d’un étage, qui s’apprête à défier Montpellier, aujourd’hui (18 h) au stade des 8es de finale.

 

« Je suis arrivé dans un club en grande difficulté sportive l’an passé , se souvient l’entraîneur de Sélestat qui est lié pour deux ans avec le SAHB. Le nouveau projet - qui consiste à bâtir le futur du club autour de jeunes joueurs, dont un certain nombre est directement issu du cru - est sur de bons rails. C’est une perspective qui me plaît. J’espère qu’on va continuer à prendre du plaisir. »

 

Bénéficiant de davantage de moyens lorsqu’il a fait passer Saint-Raphaël de la D2 à l’une des écuries les plus respectées de la D1, l’ancien gardien de l’équipe de France met désormais toute son énergie au service d’une équipe et d’un projet qu’il aimerait faire aboutir. « Les dirigeants bougent énormément pour développer le club. Il est question d’une fusion avec Strasbourg. Le club essaie de grandir. Les structures sont là, mais il convient de développer le budget pour pouvoir non seulement remonter, mais aussi se maintenir à l’étage supérieur , estime le technicien. C’est indispensable quand on voit le développement qu’a pris la LNH. Le handball alsacien mérite un représentant au plus haut niveau français. Ça me paraît tellement logique, quand on se réfère à l’historique de ce sport, quand on voit le nombre de licenciés et de clubs qu’il y a dans cette région. »

 

Suite de l'article L'Alsace

 

Photo F WURRY

 

Photo