> Éviter le coup de massue

Rédigé le 13/02/2016.

 

Revenu dans le haut du classement de la Pro D2 grâce à une bonne fin de cycle aller, Sélestat aimerait poursuivre sur cette lancée ce soir à Massy. Mais après une longue trêve, Yanis Lenne et ses coéquipiers repartent un peu dans l’inconnu et devront se méfier d’un mal classé revanchard.

 

Neuf semaines après la précédente journée de championnat, l’interrogation est permise. La trêve n’aurait-elle pas coupé l’élan des Sélestadiens qui restaient sur trois victoires d’affilée (deux en Pro D2 et une en Coupe) ? La reprise ce soir (20 h 30) à Massy va apporter des réponses. Le SAHB passera un véritable test dans l’Essonne face à un adversaire qui a fini l’année bien mieux qu’il ne l’avait débutée et dont les matches de préparation donnent des gages de qualité à travers des succès sur Saran et, surtout, sur le voisin de la LNH, Créteil.

Cela n’a pas échappé à l’œil aiguisé de Yanis Lenne, impatient de reprendre la compétition. « Les matches amicaux, c’est sérieux, la motivation est là, mais ce n’est pas comparable. La coupure a été très longue. On a vraiment hâte que la compétition officielle reprenne. À Montpellier, c’était un premier match officiel mais ça restait un match de travail. On y allait pour gagner, mais l’objectif principal reste le championnat. »

 

« Cette reprise est d’une très haute importance »

 

Finis les tours de stade, oubliés les matches amicaux, effacée la Coupe de France. Comme tous ses coéquipiers, l’ailier de Sélestat veut replonger dans le rythme de la compétition et œuvrer pour maintenir son club dans la course aux play-offs. Les joueurs ont bossé dans ce sens durant les premières semaines de l’année. Pour trouver la meilleure assise possible, varier certains dispositifs défensifs et pallier les absences. Celles de Martin, touché à la cheville pendant la préparation, et désormais celles de Vujic et, surtout, du capitaine Beauregard, absents pour plusieurs semaines.

 

Suite de l'article L'Alsace

Photo L'Alsace