> Martin, l’Alsacien

Rédigé le 24/02/2016.

 

Grégory Martin, redevenu Violet, retrouve Mulhouse, où il a brillé ces cinq dernières saisons. Le Martiniquais sait que ce derby alsacien est attendu. Lui veut surtout y voir un match à gagner, comme tous les autres.

 

Grégory Martin est bien placé pour parler du derby alsacien de Pro D2. Formé à Sélestat, l’arrière gauche y est revenu cet été après cinq belles saisons du côté de Mulhouse.

 

C’est sans doute aussi pour cette raison qu’il ne veut pas s’en faire une montagne. « L’aspect derby, c’est surtout pour le public, les journalistes », lance-t-il en souriant.

 

Bien sûr, Greg Martin n’ignore pas que ce match est particulièrement « attendu » par toute l’Alsace du handball. Lui tente pourtant d’en faire un rendez-vous comme un autre.

 

« On doit faire abstraction du contexte, ne surtout pas jouer ce match avant l’heure. C’est un derby, certes, mais nous, joueurs, devons avant tout faire en sorte de gagner. On vient de perdre des points à domicile, il faut les récupérer au plus vite. On ne se focalise pas sur le fait que ce soit Mulhouse en face, mais plutôt sur ce que l’on doit mettre en place pour sortir vainqueurs. »

 

« J’ai des amis dans le Bas-Rhin et dans le Haut-Rhin »

 

Voilà pour la théorie. Car en pratique, ce match est évidemment spécial, encore plus pour lui qui a porté le maillot des deux porte-étendards du handball alsacien.

 

C’est en Martinique, l’île de son enfance, qu’il a découvert le handball. C’est en Alsace qu’il en a fait son métier. « J’ai des amis dans le Bas-Rhin et dans le Haut-Rhin », lance diplomatiquement Greg Martin.

 

Suite de l'article DNA

Photo A KIEFFER