> Sans pression, pas d’ivresse ?

Rédigé le 09/02/2012.

 

C’est une lourde tâche qui attend les Sélestadiens, ce soir 20 h 45, avec la venue du dauphin de la LNH, Chambéry. Dans un Rhénus de Strasbourg tout acquis à sa cause, et qui sera plein à craquer, le SAHB ne peut craindre qu’une chose : ne pas profiter d’une soirée où il n’a finalement pas grand-chose à perdre.

 

La pression, voilà un terme qu’on ne connaît pas du côté de Sélestat. À l’équilibre après 14 journées de championnat (sept victoires pour autant de défaites), les Alsaciens livrent un début de saison convaincant, certains diront même surprenant, même si l’ailier droit Arnaud Freppel préfère parler de « boulot bien fait, et la satisfaction d’avoir gagné les matches qu’il fallait ».

 

En dominant des équipes aujourd’hui classées derrière lui, le SAHB a en effet assuré l’essentiel pour émarger à une sixième position qui le place dans une situation plutôt confortable au moment d’affronter Chambéry : « On n’est pas à plaindre, confesse l’arrière gauche Frédéric Beauregard. Et ce soir, on n’aura pas le couteau sous la gorge, mais juste l’obligation de bien jouer pour nous et notre public. » Et signer pourquoi pas une performance qui retentirait comme un petit exploit dans un Rhénus qui promet d’être plein comme un œuf, comme ce fut déjà le cas le 30 octobre dernier lors de la venue de Montpellier (défaite 27-33). « On est heureux de retrouver cette salle, cette ambiance, ce public alsacien qui est l’un des meilleurs de France », en salive déjà ‘’Bobo‘’.

 

Suite de l'article L'Alsace