> Pro D2 (19e journée) : Dijon – Sélestat, aujourd’hui (20h30)

Rédigé le 18/03/2016.

 

Un autre pas en avant ?

 

Plutôt consistant contre Billère, Sélestat doit confirmer du côté de Dijon, concurrent direct pour les play-offs, pour éviter un nouveau recul au classement.

 

« On aborde la dernière ligne droite, souffle Florent Joli. On doit regarder devant, engranger le maximum de points. »

 

Vu la configuration de ce championnat, particulièrement serré à son sommet, l’ailier droit violet sait que Sélestat, comme ses concurrents d’ailleurs, ne peut pas se permettre de calculer.

 

« On sait qu’on peut vite sortir des clous »

 

« Tout le monde se tient en quelques points, indique l’Alsacien. Quand tu perds, tu peux être éjecté du Top 5. Et quand tu gagnes, tu peux vite te retrouver premier ou deuxième. »

Sélestat le sait mieux que quiconque. Sixièmes avant d’accueillir Billère, il y a une semaine, les Violets sont remontés à la troisième place à la faveur de leur succès.

 

Mais cet équilibre, vous l’aurez compris, est fragile. Et un revers en Bourgogne constituerait un nouveau recul, puisque les coéquipiers de Jordan François-Marie, et peut-être d’autres, doubleraient alors les Violets au classement.

 

Cette instabilité permanente n’est pas forcément la meilleure alliée de tous les nombreux concurrents à la première place et aux play-offs.

 

« Ça met une certaine pression, confie Florent Joli. Mais on fait aussi ce métier pour avoir cette pression. En tant que sportifs de haut niveau, nous sommes censés pouvoir la gérer. Aujourd’hui, on est dans les clous par rapport à l’objectif (minimum, ndlr) fixé en début de saison (le Top 5) , mais on sait qu’on peut vite en sortir. »

 

Suite de l'article DNA

 

Photo F WURRY