> La parole est à la défense

Rédigé le 15/04/2016.

 

Meilleure défense de Pro D2 après 21 journées, le Sélestat Alsace HB sera privé de son gardien numéro 1 Julien Meyer ce soir (20 h, au CSI) face à Nancy. Une absence qui sera l’occasion de prouver que les bonnes prestations défensives du SAHB sont avant tout le fruit d’un travail d’équipe.

Alors qu’il ne reste que cinq matches à disputer, bien malin celui qui pourra annoncer le programme des play-offs. La course à l’accession en LNH bat son plein et Sélestat a une 2e place à défendre ce soir lors de la réception de Nancy, 7e au classement, mais qui ne compte que quatre points de retard sur les Bas-Rhinois.

 

"Rien n’est fait"

 

Privé de son dernier rempart, Julien Meyer (lire ci-dessous), le SAHB devra contenir un adversaire coriace et imprévisible, capable du meilleur, mais aussi du pire comme lors de la dernière journée, avec une correction reçue à la maison face à Massy (20-32). Les Sélestadiens se souviendront aussi - et surtout - qu’ils avaient été battus en Lorraine à l’aller, sur un but encaissé à la dernière seconde (28-27), après avoir effectué un retour héroïque afin de rattraper une première mi-temps catastrophique (18-11). La rencontre de ce soir se déroulera toutefois dans un contexte totalement différent, les Violets ayant le vent en poupe avec une série en cours de quatre victoires consécutives en championnat.

 

Une embellie qui n’empêche pas le coach de rester prudent. « On sera revanchard par rapport au match aller, mais il faudra être à 100 % pour l’emporter car Nancy a une équipe construite pour jouer les play-offs , explique Christian Gaudin. Le classement est très serré et malgré notre 2e place actuelle, rien n’est fait dans ce championnat. On doit continuer à développer notre jeu et gagner ce week-end. »

 

De leur côté, les Nancéiens seront diminués par les absences de deux de leurs meilleurs joueurs, l’arrière-droit Martin Petiot, victime d’une entorse au genou et out pour deux semaines encore, et le pivot Nicolas Rollinger (tendon d’Achille), lui aussi éloigné des parquets pour une quinzaine de jours. Nancy n’en reste pas moins une équipe dangereuse, à l’image de son ailier droit alsacien Moncef Soltane, l’un des meilleurs buteurs de Pro D2, qui avait fait beaucoup de mal aux Sélestadiens à l’aller avec un 8/8 aux tirs.

 

Suite de l'article L'Alsace

Photo F WURRY