> Un joueur dans le match : Kevin Beretta

Rédigé le 10/02/2012.

 

Il était le plus local des Sélestadiens puisqu’il a commencé le hand à Hoenheim, à quelques hectomètres seulement du Rhenus. Hier soir, Kevin Beretta a parcouru des kilomètres en vain…

 

Il y a 5500 personnes qui vous soufflent dessus à vous dessiner des frissons sur la peau. Il a dû ressentir tout ça, Kevin Beretta.

Entendre le bruit, prendre la lumière aussi et surtout les Chambériens en pleine gueule, eux qui ont été placés à l’ombre à Dunkerque la semaine dernière (30-18).

 

Il a créé des courants d’air

 

«C’est vrai que c’est sympa comme ambiance, mais on avait déjà connu ça contre Montpellier. Je n’étais pas nerveux.»

Et puis, il a fallu y aller, croiser une première fois le regard de Cédric Paty et son or olympique de Pékin (2008), lui taper dans la main sur le coup d’envoi sélestadien, comme ça se fait entre adversaires de bonne compagnie.

 

Suite de l'article DNA