> « Une grande marge de progression »

Rédigé le 11/02/2012.

 

C’est souvent en se confrontant à plus fort que soi que l’on progresse. C’est la tâche à laquelle va devoir s’atteler Sélestat au cours des prochaines semaines en tirant les leçons de sa sortie contre Chambéry. Face à un vice-champion de France qui s’est mis en configuration Ligue des Champions pour effacer deux revers consécutifs en championnat et la réception de Barcelone dimanche, le promu alsacien a pris une leçon du maître. Sans être ridicule loin de là, mais sans pouvoir répondre lorsque le prestigieux visiteur a monté l’intensité d’un cran.

 

Alors qu’il y avait match jusqu’à la pause, jeudi soir au Rhenus de Strasbourg (15-16), la seconde période a tourné à la démonstration pour les Savoyards. Supérieur dans l’impact physique, dans l’investissement et dans la mobilité, Chambéry a rapidement pris ses distances (17-22, 38 e, puis 22-31, 53 e) pour ne laisser son adversaire réduire l’écart que dans les dernières minutes.

 

« Nous nous sommes retrouvés en échec en attaque dès que Chambéry a haussé le ton en défense, a constaté l’entraîneur alsacien, Jean-Luc Le Gall. Cette équipe n’avait rien à voir avec celle du match l’aller (31-29). Contre nous, elle a montré ce jeudi le visage du prétendant à la seconde place du championnat. »

 

Olivier Jung et ses partenaires sont sortis frustrés de leur prestation car ils en espéraient certainement mieux. Ils sont donc quitte à remettre leur ouvrage sur le métier sans remettre en cause toutes les bonnes choses qu’ils ont laissé entrevoir jusqu’à présent.

 

Suite de l'article L'ALSACE