Sélestat Alsace Handball

LSL J03 : Créteil - Séléstat ce soir à 20h30

Rédigé le 05/10/2016.

> LSL J03 : Créteil - Séléstat ce soir à 20h30

 

Thibaut Minel retrouvera ce soir (20 h 30), à Créteil, pour le compte de la 3e journée de la Starligue, une salle où il a passé quatre ans comme apprenti handballeur et connu des succès contre Montpellier et le PSG. Un beau tableau de chasse qu’il espère compléter en tant que professionnel à Sélestat.

 

Si ses apparitions en D1 se comptent encore sur les doigts d’une main, Thibaut Minel possède une carte de visite à rendre jaloux des joueurs bien plus expérimentés que lui. C’est simple, en cinq présences sur les parquets de D1, il peut se vanter d’avoir battu successivement Montpellier et Paris. La première fois en 2013 alors qu’il n’était qu’un anonyme stagiaire première année du centre de formation de Créteil ; la seconde, c’était en fin de saison dernière. Entre-temps, le jeune frère de Quentin a dû ronger son frein et soigner un dos qui l’a longtemps éloigné des terrains.

 

Si ses apparitions au plus haut niveau sont rares, elles sont donc ponctuées de coup d’éclat comme peu de joueurs peuvent s’en targuer. Surtout quand on n’a que 21 ans. « Ça reste forcément des souvenirs très forts. Les deux fois, on a fait appel à moi parce qu’il y avait beaucoup de blessés dans l’équipe. » Si dans la mythique salle de Bougnol, il avait été cantonné au rôle exclusif de défenseur, contre Paris, en mai dernier, il a participé au show cristolien, y allant de son but dans la victoire (34-32) contre le champion de France.

 

Des certitudes pour s’affirmer

 

Cette unique apparition dans le monde des « grands » ne lui a pas valu davantage de proposition qu’une année en semi-pro à Créteil. Quand le SAHB lui a offert ce marchepied vers une carrière professionnelle, celui qui a été international dans les équipes de France jeunes a sauté sur l’opportunité. Il n’en est pas déçu, à l’entendre parler avec enthousiasme de son nouvel environnement. « J’apprécie le professionnalisme qui règne à Sélestat. Je trouve ça hallucinant pour aussi petite ville et le peu de moyens qu’il y a. Ça m’impressionne. Je suis vraiment satisfait. Et puis le groupe est top ».

 

Le néo-Sélestadien ne regrette pas d’avoir coupé le cordon avec un club où il y a côtoyé son frère Quentin, désormais Chambérien. « Quand je vois ce qu’il accomplit, ça donne envie de suivre son chemin , souffle le cadet. Il a eu plus de certitudes à son poste, car le coach lui faisait confiance en attaque, contrairement à moi qui n’ai jamais eu de poste prédéfini. On m’a mis de temps en temps pivot, des fois arrière droit, quelquefois à gauche ou encore demi-centre. Ça ne me dérange pas de vadrouiller. Même si j’aimerais avoir des certitudes sur un poste pour m’affirmer. »

 

C’est ce qu’il essaiera de trouver à Sélestat, pour aider son nouveau port d’attache à tenter le pari osé d’un maintien à ce niveau. Le débutant en Starligue sait la tâche ardue, mais trouve des raisons d’espérer.

 

Suite de l'article L'Alsace

Photo : F Wurry

 

 

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales