> Saran – Sélestat (28-28)

Rédigé le 13/11/2016.

On ne jouait hier que la 7e journée du championnat mais ce duel face à Saran – promu et rival tout désigné pour la bataille du maintien – valait déjà son pesant d’or. Surtout d’ailleurs pour les Sélestadiens, toujours à la recherche de ce premier succès. Averti de l’insouciance mais aussi d’une formation pétrie de talents, le SAHB a tenu la dragée haute à son adversaire, prenant un point précieux dans le contexte d’aujourd’hui.

Thomas Gaudin a montré la voie

Les débats d’entrée de jeu étaient musclés avec une exclusion temporaire de Gutfreund après 2’27 et un début de match à l’avantage des Saranais. Au bout de cinq minutes, Tom Guillermin mettait fin à la disette (2-1, 5e ), lançait la machine alsacienne, où Thibaud Valentin et le néo-international Yannis Lenne répondaient du tac au tac aux assauts des locaux (6-5, 14e ).

Si la troupe de Christian Gaudin faisait mieux que de se défendre, son indiscipline avec deux exclusions presque coup sur coup permettait au club du Loiret dans une ambiance surchauffée de conserver un coup d’avance (9-8, 20e ). Petit à petit, les Sélestadiens trouvaient la recette gagnante en attaque, où Gaudin à la finition d’un jeu de transition efficace et Beauregard à 9 mètres offraient pour la première fois l’avantage aux leurs (10-11, 26e ). Alors que les Sélestadiens avaient pour habitude de réagir plutôt que d’agir, ils réalisaient dans le Loiret une première période qui laissait augurer enfin une issue heureuse, même si la marge de manœuvre restait étroite (12-13, 29e ).

 

Suite article L'Alsace

 

Photo A KIEFFER