> Le « H » pour commencer

Rédigé le 24/11/2016.

 

Ce sont quinze jours absolument déments qui attendent Sélestat. La lanterne rouge de la Lidl Starligue va successivement recevoir le HBC Nantes (ce soir à 20 h 45 au CSI), se rendre à Chambéry et accueillir Montpellier, soit trois membres du top 5.

 

Vu du « petit village » alsacien, qui tente tant bien que mal de résister à la féroce concurrence qui sévit dans le championnat le plus relevé au monde, le programme à venir a de quoi filer la frousse. Surtout après huit premières journées qui n’ont pas été une franche réussite, en atteste ce maigre point tombé dans l’escarcelle du SAHB depuis le 21 septembre. Une défaite à Toulouse mercredi dernier, la 7e en 8 matches, a fait retomber l’éventuelle euphorie qui avait pu naître quelques jours auparavant à Saran (28-28). Et la venue de Nantes, récent finaliste de la Coupe EHF et 3e du dernier exercice, ne prête guère à l’optimisme ce soir.

 

Nantes a dû réapprendre à perdre

 

Mais dans les heures sombres, il est indispensable - voire vital - d’entretenir la plus petite des flammes. Histoire de revoir un jour la lumière. Cette flamme, c’était donc ce point décroché dans la banlieue d’Orléans. Malheureusement, les Toulousains ont soufflé sur la bougie de la lanterne rouge. « Cette défaite est un coup d’arrêt, ne peut que constater l’arrière gauche bas-rhinois Grégory Martin. On pensait avoir débloqué notre compteur à Saran. Et Toulouse était l’équipe la plus abordable de la phase critique qu’on traverse en ce moment. S’il fallait se rassurer, c’était là-bas… »

 

Il faudra donc essayer de le faire face au « H ». Inutile de se voiler la face : une victoire face à Nantes relèverait de l’exploit tant cette équipe impressionne depuis le début de saison. « C’est vraiment une très belle formation qui connaît un très bon passage en ce moment, convient Greg Martin. Mais elle joue tous les trois jours depuis des semaines, a déjà perdu un match cette saison contre Saint-Raphaël et vient même de subir sa première défaite en Ligue des champions ce week-end. »

 

S’il y a un levier que le SAHB devra actionner ce soir pour faire vaciller son adversaire, c’est bien celui-là. Les Nantais restaient sur cinq succès de rang en coupe d’Europe avant de craquer à domicile samedi dernier. Le retour au quotidien a donc été moins enjoué pour la bande à Anti. Et surtout différent à aborder. « Psychologiquement et physiquement, nos adversaires seront-ils en place ? » , se demande l’arrière sélestadien. On peut tout de même aisément supposer que les Klein, Gurbindo, Nyokas, Dumoulin et autres Claire et Balaguer ont suffisamment de bouteille pour se remettre directement dans le bain de la Starligue.

 

Suite de l'article L'ALSACE

Photo ALSA SPORTS