> GAUDIN Thomas : « On se déplace pour prendre des points »

Rédigé le 30/11/2016.

 

Sélestat a-t-il les armes pour réussir un exploit ce soir (20 h 15) au Phare, la salle où Chambéry n’a encore jamais été battu par l’équipe alsacienne ? Même si ses espoirs sont maigres, le SAHB s’y rend avec l’envie d’y parvenir pour entretenir la foi et sa volonté de ne rien lâcher.

 

La lumière viendra-t-elle du Phare ? Si c’est le cas, le SAHB signerait alors un véritable coup d’éclat. Car s’imposer dans l’antre des Savoyards n’est pas donné à tout le monde. Des générations violettes s’y sont cassé les dents depuis plus d’une dizaine d’années. Invariablement, l’équipe alsacienne est revenue chez elle avec une défaite, à l’exception d’un match nul (35-35) qui équivaut presque à une victoire, en novembre 2012, grâce à un penalty à la dernière seconde transformé avec sang-froid par Kevin Beretta malgré la bronca des supporteurs locaux.

 

« On se déplace pour prendre des points »

 

Quatre ans plus tard, un autre ailier gauche sélestadien aimerait bousculer l’ordre établi. « On espère faire une surprise. Se taper un petit exploit, ce serait cool. Je suis persuadé qu’on en est capable », clame Thomas Gaudin. Sans fanfaronner. Mais avec la détermination qui sied à une équipe en quête de résultat. À un groupe qui poursuit courageusement le combat dans un environnement défavorable. « On est prêts , poursuit l’ailier. On a bien travaillé cette semaine et on se déplace pour prendre des points. Pas pour claquer la bise à Julien Meyer. »

 

Il y a quelques mois, Thomas et le gardien de Chambéry étaient encore coéquipiers. Ce soir, ils seront face à face. Comme il y a trois mois lors d’un match amical à Sélestat où l’équipe savoyarde avait impressionné par son savoir-faire et son effectif en dominant les débats plus nettement que ne l’indique le score (19-24). « C’est une belle équipe , acquiesce Thomas Gaudin. On n’affronte que des belles équipes. On va essayer d’appliquer à fond et du mieux possible ce qu’on travaille à l’entraînement. C’est la meilleure solution pour espérer battre Chambéry. En étant concentrés sur ce qu’on a à faire. »

 

Au pied des Alpes, les Sélestadiens devront être, une nouvelle fois, à bloc pour rentabiliser leur déplacement. Encore privés de Gutfreund et de Djeric, blessés, mais aussi de Jung dont la compagne attend un heureux événement, les joueurs de Christian Gaudin devront être au top pour entretenir l’espoir d’accrocher un tel client à leur tableau de chasse. Contre Nantes, ils ont prouvé, par séquences, qu’ils étaient en mesure de déstabiliser une grosse défense. Ce soir, ils devront faire au moins aussi bien tout en veillant à rester performants davantage qu’une douzaine de minutes. « Il faut travailler sur nous-mêmes pour être capables de produire du beau jeu pendant 60 minutes ou, du moins, le plus longtemps possible , estime le fils de l’entraîneur. C’est dû à des problèmes de concentration et de maturité. On savait que ce serait difficile. Mais si on arrive à le faire, je suis persuadé qu’on pourra battre n’importe quelle équipe dans ce championnat. »

 

Suite de l'article L'Alsace

 

Photo G. CANTARUTTI