> Sélestat s’incline à Aix (33-28)

Rédigé le 09/03/2017.

 

En tête à la pause, hier à Aix-en-Provence, Sélestat a fini par craquer. Comme d’habitude. Et la première victoire en championnat se fait toujours attendre…

 

Sans Martin , blessé, ni Beauregard, en partance pour Cesson, Sélestat a tenu trente minutes à Aix-en-Provence avant de craquer durant la deuxième période (33-28). Frustrant, car la copie rendue lors du premier acte était séduisante.

 

À l’image de ce kung-fu majestueux de Thomas Gaudin (0-3) et avec un Savic qui trouvait le cadre sur ses deux premiers tirs. « Nous avons bien su prendre le match à notre compte, expliquait Christian Gaudin, le coach violet. Le point positif a été notre capacité à marquer vingt-huit buts à l’extérieur. La suite a été plus difficile, mais les joueurs n’ont rien lâché. »

 

Malgré la réussite de Savic

 

Dès le début, Aix affichait de sérieuses lacunes défensives avec quatre buts encaissés en cinq minutes. Sous l’impulsion de Loesch, le PAUC retrouvait des couleurs (4-6).

 

Seri impulsait un second souffle (5-9), si bien que Jérôme Fernandez posait rapidement un temps mort (13e ). Mais Sélestat gardait sa philosophie et son plan de jeu.

 

En évoluant sans gardien, les Alsaciens déstabilisaient une défense apathique (8-11, 19e ). Aymeric Minne réveillait ses partenaires (11-13). Savic, un ancien de la maison aixoise, continuait son récital avec un 5e but (12-16, 25e ).

 

Sur une double supériorité numérique, Aix-en-Provence ne se privait pas de revenir tout près (15-16), mais Guillermin, juste avant la pause, ouvrait son compteur pour faire basculer Sélestat en tête (16-18).

 

Suite de l'article DNA

 

Photo F Wurry