Sélestat Alsace Handball

N2 : Sélestat n’était pas loin

Rédigé le 10/04/2017.

> N2 : Sélestat n’était pas loin

 

Il aurait suffi que le dernier tir sélestadien entre dans la cage parisienne pour valider un partage des points qui aurait idéalement salué ce joli sommet et aurait permis aux Alsaciens de conserver la tête. Mais il est passé à côté.

 

« On a joué ce match comme une finale. Il se termine comme une finale. À moins 1. Ça ne pardonne pas et c’est frustrant. » Gaby Nyembo, qui a donné de sa personne au poste de pivot des deux côtés du terrain (9 buts sur 11 tirs) avec une grosse activité défensive, était déçu de la tournure de ce choc entre son équipe, leader provisoire, et le PSG qui a enchaîné une 12e victoire consécutive. « C’est très frustrant de perdre d’un but. Ce match, on le voulait. On aurait pu l’avoir. On a tout donné. Et au final on n’a rien. C’est dur » , souffle le Sélestadien qui confie aussi avoir pris énormément de plaisir.

 

Comme les spectateurs venus plus nombreux que d’habitude. Ils ont suivi un match très rythmé et passionnant jusqu’à la dernière seconde. Les Violets ont fait souffrir une équipe parisienne bourrée de talents et pas habituée à être bousculée de la sorte. Cela s’est vu au comportement plus que limite de l’entraîneur du centre de formation du PSG, Romuald Notari, qui s’en est pris verbalement aux spectateurs derrière son banc. Ces joueurs ont été bien plus dignes et plus malins. Même s’ils ont été dominés en première période (18-15, 29e ) grâce à la réussite du quatuor Gutfreund, Nyembo, Noah Gaudin et Schneider.

 

Au fil des minutes, le rouleau compresseur parisien a fait son œuvre. Le PSG a juste égalisé après la reprise et creusé l’écart (24-29, 46e ). Relégué à cinq longueurs à la 52e minute (28-33), le SAHB resserrait sa défense et recollait (32-33, 57e ). La tension grimpait d’un cran.

 

Jaganjac redonnait de l’air aux Parisiens (32-34, 58e ). Un but de Gaudin remettait le SAHB sur les rails d’un match nul. Car la dernière possession était alsacienne. Mais le tir de Nicolas Schneider n’était pas cadré. L’exploit n’était pas loin.

 

Sélestat II - Paris SG II 33-34. Mi-temps : 18-17. Arbitres : MM. Chavent et Thoulouze-Cuche.

Sélestat : Kieffer (30 minutes, de la 1re à la 30e , 7 arrêts) et Kriszt (30 minutes de la 31e à la 60e , 4 arrêts) au but ; Nyembo 9/11, N. Gaudin 9/17 dont 3/3 pen., Gutfreund 6/8, Schneider 5/13 dont 2/2 pen., Deghaud 2/3, Anzuini 1/3, Mey 1/1, Fritsch, Van der Weckene, Stangret. Entraîneur : Demangeon.

Paris SG : C. Gaudin (60 minutes, 12 arrêts) et Ivah (1 arrêt sur pen.) au but ; Dourte 8/8 dont 4/4 pen., Jaganjac 8/9, Keita 5/8, Afanou-Gatine 5/10, Lapajne 3/4, Kempf 2/2, Branco 2/5 dont 1/1 pen., Bourgrainville 1/2, Hoguel, Troudart. Entraîneur : Notari.

 

Article L'Alsace

Photo T Babinot

 

Billeterie Sélestat Alsace Handball

Dernier Match

vs

31 - 20

Journée 26

Prochain Match

vs

08/09/2017 à au CSI de Sélestat

1er tour

Classement de la saison

Fond de dotation du SAHB
Boutique Sélestat Alsace Handball
© 2016 SA-HB - Tous droits réservés - Hébergement & Création webinov - mentions légales