> Nîmes – Sélestat (31-20)

Rédigé le 13/04/2017.

 

Après avoir sauvé l’honneur contre Saran il y a deux semaines, Sélestat est retombé dans ses travers à Nîmes (31-20) au cours d’un match à sens unique.

 

Pratiquement assurés d’être relégués en Pro Ligue la saison prochaine, les joueurs de Christian Gaudin abordaient sans pression et avec l’envie de bien faire un déplacement ardu dans la forteresse du Parnasse à Nîmes.

 

Ce sont les Gardois qui frappent les premiers avec six réalisations consécutives lors des dix premières minutes. Le ton de la rencontre est donné face à des Sélestadiens empruntés et subissant l’impact adverse.

 

Le manque d’organisation et de fluidité au niveau du jeu d’attaque alsacien reste criant et les condamne immédiatement à courir derrière le score.

 

Seul Kosta Savic, auteur de quatre buts durant le premier acte, arrive à mettre un terme à la longue période de stérilité offensive alsacienne, en trouvant le premier la faille dans les filets du portier Aljosa Rezar jusque-là impérial avec plus de 50 % de réussite (6-1, 12e ’).

 

Les montées de balle rapides et incisives des Nîmois font mouche à plusieurs reprises et transforment la première mi-temps en un véritable calvaire pour Sélestat.

 

En panne d’inspiration, les Alsaciens font avec les moyens du bord et semblent progressivement donner le change à la défense nîmoise trop peu inquiétée auparavant.

Mais dans un scénario qui se répète inlassablement, les ratés offensifs des Bas-Rhinois laissent la place au pragmatisme des coéquipiers de l’ancien du SAHB, Snorri Gudjonsson (15-9, 30e ).

 

Suite de l'article DNA

 

Photo F WURRY