> On enchaîne contre Chambéry ?

Rédigé le 17/05/2017.

 

En s’appuyant sur leur victoire pleine d’autorité ramenée de Cesson il y a quatre jours, les Sélestadiens, qui n’ont plus d’autre ambition que de bien terminer la saison, peuvent envisager une troisième victoire, même si Chambéry, l’hôte du CSI (ce soir à 20 h), est d’un tout autre calibre.

 

Les Violets ont-ils gardé le meilleur pour la fin ? Alors que leur sort est jeté depuis des semaines, ils continuent néanmoins de faire très bonne figure. C’est là l’un de leur principal mérite alors qu’ils auraient très bien pu finir en roue libre, laissant la meute s’expliquer devant eux. Ainsi auraient-ils pu faciliter la vie de Cesson dans la lutte pour le maintien il y a quelques jours. Tout comme ils pourraient ce soir dérouler le tapis rouge à Chambéry, en course pour une place européenne. Mais non. Jouer les vacanciers et fausser le championnat ne sont pas dans les habitudes des Sélestadiens, prêts au contraire à jouer les trouble-fête dans le haut du classement où six équipes en deux points restent en course pour la fameuse 5e place.

 

« Cinq points, ça ne nous ressemble pas »

 

Il ne reste plus que trois matches. Mais il n’est pas question de les galvauder. En mal de points et de bonnes sensations, les Sélestadiens prennent ce qu’ils n’ont pas souvent eu l’occasion de prendre. Au point de donner quelques regrets. « Avec ce groupe-là, on aurait vraiment pu faire quelque chose. Que ce soit en termes d’efficacité ou de jeu , estime Rudy Seri, vu à son avantage à Cesson (7 buts). On aurait pu montrer un autre visage, mais on ne l’a pas fait. Ou alors seulement par intermittence. On était trop irréguliers. C’est dommage. Cinq points, ça ne nous ressemble pas. On aurait pu en avoir quatre ou cinq de plus. On aurait alors pu dire qu’on a fait une bonne année. »

 

Ce qui n’est pas le cas. Sauf sur ces dernières journées où la lanterne rouge a remporté deux matches sur quatre. À Cesson, le dernier de la classe, bien que privé de Yanis Lenne, a dirigé la manœuvre comme une équipe chevronnée. « On a mis tous les ingrédients qu’il fallait pour gagner. On n’a pas volé ce match , lance celui qui est le meilleur buteur du SAHB en Starligue (17e avec 93 réalisations). Cette fois-ci, on a mené de bout en bout et on ne s’est pas fait remonter. Car on a souvent connu des passages difficiles cette saison qui nous ont coûté cher. Mais sur ce match, on a réussi à inverser la tendance. On a bien défendu collectivement. On a eu des arrêts et de la réussite aux tirs. On a éteint Cesson que ce soit sur la base arrière ou les ailes. »

 

Suite de l'article L'Alsace

 

Photo A KIEFFER