> N2 : Presque trop facile

Rédigé le 18/09/2017.

La réserve de Sélestat n’a fait qu’une bouchée (32-22) d’une équipe mulhousienne bien trop limitée pour lui poser le moindre problème.

La première sortie de la saison est passée comme une lettre à la poste. Les jeunes du centre de formation, malgré un effectif remodelé et privés de leur gaucher, Justin Larouche (ex-ESSAHB), n’ont eu aucune peine à mettre en pièce leur premier adversaire. Dès le premier quart d’heure, la messe était dite après le quatrième but d’une des nouvelles têtes sélestadiennes, Tanguy Thomas, qui évoluait à Troyes. Déjà relégué à cinq longueurs (10-5), le FCM n’avait mené qu’une fois auparavant. En tout début de rencontre quand le score est passé de 2-0 à 2-3 en faveur des Haut-Rhinois (8e ). Grâce à un 3-0 et des buts successifs de Le Hoa, Boy Lumaswa et Zackaria Boukazzoula, sans oublier deux arrêts de Youness Rachdi.

Mais c’était là l’unique révolte mulhousienne. Par la suite, l’écart entre les deux formations n’a fait que grandir au tableau de marque comme sur le parquet. Au moment de regagner les vestiaires, les Violets avaient fait l’essentiel (15-8).

Dans ce match à sens unique, les dix buts d’écart sont atteints à la 36e (19-9). Les 24 minutes suivantes auraient pu être mises à profit par les Bas-Rhinois pour soigner leur goal-average. Il n’en a rien été.

Les coéquipiers de Chekireb ont même opéré un (léger) rapprochement (22-16, 46e ). Davantage dû à un relâchement de leurs hôtes, qu’à une rébellion du FCM. Le SAHB II remet d’ailleurs un coup de collier dans les dernières minutes pour prendre douze buts d’avance (32-20) avant d’en encaisser deux dans les dernières minutes.

Thierry Demangeon a moyennement goûté cette prestation en demi-teinte. « On rate une petite dizaine de tirs à six mètres, on joue trop relâché. Bien sûr, notre adversaire était relativement faible et peut se faire des soucis quant à son avenir à ce niveau, mais on se doit d’être beaucoup plus rigoureux que ce qu’on a montré lors de cette première sortie », estime l’entraîneur sélestadien.

Article DNA

Photo SAHB