> N2 : Les Violets à leur main

Rédigé le 25/09/2017.

Jamais menés au score samedi soir sur le terrain de l’Entente Morsang-Fleury, les jeunes réservistes de Sélestat ont confirmé leur belle première sortie de la saison contre Mulhouse (32-22), en dépassant cette fois la barre symbolique des dix buts d’écart (18-31).

Si le promu essonnien s’accroche l’espace de dix minutes, notamment en proposant une défense très haute en “4-2” (5-5, 10e ), la différence de niveau est telle entre les deux formations que les partenaires de Julien Castro Da Silva n’ont pas besoin de puiser dans leurs réserves pour prendre les devants (8-12 à la 25e , 11-14 à la pause).

Mais c’est surtout au retour des vestiaires que l’écart va devenir rédhibitoire pour les Morsaintois. Cadel, sur son aile droite, et Maucieri, plein axe, s’en donnent à cœur joie, tandis que pour sa rentrée, le gaucher canadien Larouche retrouve toutes ses sensations au tir (12-19, 35e ).

La suite n’est qu’une formalité pour les Violets qui donnent la leçon à des Franciliens dont le seul mérite aura été de jouer le jeu jusqu’au bout malgré l’ampleur du score (15-25 à la 45e , 18-31 au final).

« Je dois avouer que je m’attendais à être mis plus en difficulté, confie Thierry Demangeon, l’entraîneur de la réserve sélestadienne. Nous nous sommes d’abord bien adaptés à leur défense haute, alors que de l’autre côté du terrain, nous étions bien en place défensivement. Nous avons également pu nous appuyer sur un très bon gardien (Hugo Kriszt). C’est au retour des vestiaires que nous avons fait le trou et le reste de la rencontre a été très tranquille, même si j’aimerais que nous ressortions les ballons avec plus de fluidité. »

«Tout n’est pas encore parfait »

« Bien sûr, j’aurais signé des deux mains pour une victoire aussi large, poursuit-il. Mais tout n’est pas encore parfait et je vais profiter des deux semaines de coupure pour bien travailler avec mon groupe. »

Le week-end prochain étant réservé à la Coupe de France, Kristian Vassilev et ses coéquipiers vont avoir tout le loisir de répéter leurs gammes pour préparer au mieux la réception de Saint-Brice-Courcelles, le 7 octobre.

Article DNA

Crédit Photo SAHB