> Sélestat s’impose à Cherbourg (30-34)

Rédigé le 11/11/2017.

Avec autorité

En maîtrisant sa rencontre d’un bout à l’autre, Sélestat a remporté une victoire méritée (30-34) face à Cherbourg qui s’est réveillé un peu tard.

Les Sélestadiens sont revenus du diable vauvert face à Vernon en égalisant à la dernière seconde, lors de la journée précédente. Un avertissement sans frais pour Anquetil et ses coéquipiers, en somme…

Il fallait en tenir compte à l’occasion de ce déplacement à Cherbourg. Une formation locale qui, contre toute attente, s’était imposée à Pontault-Combault.

Les Sélestadiens ont dû composer sans Savic. S’ils sont menés 2-0 puis 3-1, ils reviennent au score par Seri (3-3, 7e ). Agressifs en défense, montant vite sur le porteur du ballon, les Violets gênent les locaux dans l’élaboration de leur jeu.

Les Alsaciens continuent d’imprimer un rythme alerte avec son lot d’approximations face à la défense 0/6 imposée par les Cherbourgeois.

Cela ne les empêche pas de coller au score (6-6, 12e ). Et au quart d’heure de jeu, les hommes de Viennet prennent l’avantage pour la première fois (7-8).

Dès lors, ils essaient d’imposer leur jeu rapide. Par Seri, Sélestat fait le break (8-10, 21e ).

S’ils concèdent des jets de 7 mètres, les partenaires d’Eudaric peuvent compter sur un Kieffer qui en sort deux consécutivement.

Comme Ravensbergen est chaud bouillant lui aussi, les Alsaciens peuvent voir venir (8-11, 23e ). Et sur son poste de pivot, Eudaric fait mal à la défense adverse (10-13, 26e ). À la pause, les Sélestadiens conservent leurs trois buts d’avance (11-14).

En se montrant solide sur la base arrière et efficace en attaque, Sélestat est parvenu à prendre la mesure de son adversaire au cours de la première période. Il reste une mi-temps pour confirmer.

Si les Cherbourgeois se font plus entreprenants, les Alsaciens maintiennent l’écart (14-17, 33e ). Et Anquetil se montre particulièrement en verve en répondant à Plaza Lara (16-20, 37e ).

Le Sélestadien continue sa série en prenant l’avantage sur son adversaire direct (16-21, 38e ).

Les Alsaciens continuent leur travail de sape et cela fonctionne plutôt bien malgré un Plaza Lara (13 buts) qui tente de maintenir sa formation à flot.

En pivot ou à l’aile, Anquetil (9 buts) est intenable et il fait fructifier l’avance des siens (18-24, 46e ). Même Ravensbergen y va de son petit but.

Alors qu’il reste une dizaine de minutes à jouer, rien ne semble pouvoir arriver aux Sélestadiens (23-28, 51e ). Plaza Lara, encore et toujours, a beau se démener, Cherbourg court toujours après le score (28-31, 57e ). Les locaux tiraient leurs dernières cartouches mais ne peuvent pas empêcher Sélestat de l’emporter (30-34) avec autorité. De quoi alimenter la confiance avant d’accueillir, dès mercredi, Caen.

Article et Photo DNA