> Pontault-Combault – Sélestat, ce soir (20h30)

Rédigé le 25/11/2017.

Garder le cap

Invaincu en championnat depuis cinq journées, Sélestat tentera de poursuivre sa bonne série, ce soir (20h30), dans l’antre d’un des coleaders, Pontault-Combault.

Parti doucement, Sélestat grignote petit à petit son retard accumulé sur les favoris. Ce soir à Pontault-Combault, qui partageait la première place avec Chartres et Istres avant la 10e journée, les Violets ont l’occasion de revenir sur leur adversaire en cas de victoire.

Ce qui porterait à trois la série victorieuse. « On sort de deux prestations plutôt convaincantes contre Cherbourg et Caen, même si cette équipe ne nous a pas rendu la tâche facile, constate Rudy Seri. On sait qu’on va aussi galérer contre Pontault-Combault, et qu’il va falloir ne rien lâcher. »

Parce que Boisramé est une petite salle qui peut rapidement se transformer en chaudron. Parce que le souvenir que l’arrière gauche du SAHB garde de son précédent passage en Seine-et-Marne, il y a deux ans, est celui d’un rude duel remporté in extremis (21-20) par les siens.

Un résultat de cet acabit rapprocherait son équipe de son objectif. « On sait où on veut aller. Le plus loin possible, lance celui qui a été très précieux dans les récents succès de son équipe. L’objectif, ce sont les play-offs. Mais si on peut être le plus haut placé, tant mieux. Pour l’instant on est bien même si on a perdu quelques points. »

À Sélestat, on a banni le mot défaite du vocabulaire depuis sept semaines, soit cinq journées de championnat. « Une dynamique s’est indéniablement installée, constate Seri. Il s’agit de l’entretenir. C’est mieux pour la confiance d’enchaîner les résultats positifs. On a laissé quelques points en route mais c’est aussi le niveau du championnat qui l’impose. Mais on ne perd pas. Dans les têtes, c’est toujours mieux. »

Pontault-Combault est un bon étalon pour mesurer la valeur des Alsaciens. Les coéquipiers de l’ex-Sélestadien Valentin Aman, le meilleur buteur francilien, ont battu l’autre relégué, Créteil, et partagé les points avec Istres, ne cédant à domicile, étonnamment, que contre Cherbourg.

 

Suite article DNA

Photo G Cantarutti