> Une occasion à ne pas rater

Rédigé le 28/11/2017.

Le  coup est passé tout près. A quelques secondes près. Il s’en est, en effet, fallu de peu que le SAHB ne revienne de Pontault-Combault auréolé d’un succès face à un des gros bras de la Proligue (27-27). Une performance qui aurait dignement récompensé la belle sortie de Bart Ravensbergen, une fois de plus excellent, et des siens. Mais un partage des points malgré tout méritoire qui permet aux nôtres d’aligner un sixième match sans défaite et d’engranger une dose de confiance supplémentaire. Pas rien au final.

Toute série n’est belle que belle se poursuit. Et le SAHB se voit proposer deux belles occasions de prolonger la sienne en accueillant tour à tour Nancy puis Limoges, respectivement 12e et 13e au classement. Mais s’il n’est, bien sûr, pas aisé de performer face aux meilleurs, il n’est pas forcément plus facile d’assumer un rôle de favori qu’on a vite fait de vous attribuer.

Là sera le problème à résoudre par les Sélestadiens ce vendredi soir d’abord, le 8 décembre ensuite. Comme le confiait Yoann Eudaric le week-end dernier, ‘’c’est l’équipe la plus régulière qui sortira son épingle du jeu’’. C’est donc dans la constance, un domaine dans lequel elle a progressé, que la formation bas-rhinoise trouvera le moyen d’atteindre ses objectifs. Et c’est ce qu’on attend d’elle ce soir.

Parce que le Grand Nancy Métropole handball de Stéphane Plantin, même s’il n’a guère brillé lors de ces dix premières journées de championnat, ne manque pas d’arguments. S’il n’a goûté que trois fois au succès, il en a remporté deux… à l’extérieur, à Limoges et à Nice. Il aligne, par ailleurs, la meilleure attaque du championnat, marquant en moyenne près de 30 buts par match.

Il conviendra ainsi de bien défendre ce vendredi soir, un domaine qui n’est pas vraiment celui de prédilection du SAHB… Il faudra ne laisser qu’un minimum d’espaces à Ravier Borragan, le plus prolifique de la Proligue (62 buts au compteur), Emil Feuchtmann ou José Costa, les artilleurs Lorrains.

De l’autre côté du terrain, où officie Obrad Ivezic, un ancien ‘’violet’’ (Mathias Soltane en est un autre), les Alsaciens devront faire montre d’efficacité. Et ça, on sait qu’ils savent… 

L’occasion est belle disions-nous. Il serait dommage, trop dommage, de la gâcher. Sur ce que les joueurs de Christophe Viennet montrent depuis quelques semaines, on peut leur faire confiance. Ils ont amplement les moyens de donner une suite à leur belle série. Les aider à y parvenir serait forcément le bienvenu. Et ça, on sait que le public sélestadien sait le faire…