> Défaite dans le Béarn

Rédigé le 21/12/2017.

Les Sélestadiens ont terminé le cycle aller de Proligue par une défaite hier soir à Billère. Au contact à la pause, les Violets ont craqué en seconde période.

Pour clôturer l’année, et avant la trêve hivernale, c’est une belle affiche qui était proposée hier soir en Béarn. Les deux équipes qui viennent de se qualifier pour les 8es de finales de la Coupe de France de Handball en battant des clubs de D1 (Saran et Massy), retrouvaient le championnat domestique qui est leur priorité, avec chacune l’envie de la victoire.

Peut-être que Sélestat était usé par les matchs à répétition disputés en une semaine (Coupe de la ligue, Coupe de France) ? Mais il faut reconnaître que les Billérois ont été supérieurs en défense et ont fait preuve de plus d’énergie que les Alsaciens.

Billère ouvre la marque par Vergely sur la première attaque. Sélestat égalise aussitôt par Cauwenberghs (1-1, 1re ). Il n’y a pas de temps mort. Les locaux repassent devant (2-1) par Aillaud avant que les Alsaciens n’égalisent par De Beule.

La première mi-temps va se construire d’égalisations et de moments où chaque équipe va prendre l’avantage avant que son adversaire ne lui repasse devant.

Sélestat va mener (2-4, 5e ) avec un but de Gutfreund, puis les Béarnais égalisent et prennent la tête (6-5, 11e ) alors que les gardiens sont les variables d’ajustement du score.

Les deux sont performants et maintiennent leur équipe dans les moments chauds avec un arrêt sur jet de sept mètres pour chacun.

Sélestat développe un jeu rapide et profite de ballons récupérés aux six mètres pour mener (8-10, 17e ).

Une exclusion bien gérée par Billère ramène les locaux (10-10, 18e ) mais les Alsaciens repartent par Eudaric et Gutfreund (11-12, 21e ).

Billère fait flamber son attaque par son arrière Jokic. Pendant six minutes le score ne bouge plus (12-12, 22e -28e ) et reste d’égalité 14-14 à la pause.

La reprise est pour Sélestat qui marque par son ailier gauche, Anquetil (14-15, 31e ) qui en profite pour faire exclure un Billérois. Paradoxalement, cela va doper les locaux qui vont faire un premier écart (17-15, 35e) par leur ailier gauche Auguste. Sélestat résiste grâce à son Anquetil et son gardien Kieffer (23-20, 44e ). Le jeu s’est durci en défense et Sélestat perd Antoine Gutfreund avec une disqualification directe (45e ).

Tabarand le gardien béarnais en profitera pour marquer deux buts dans la cage alsacienne vide Cependant, Billère perd trop de ballon pour tuer le match et permet à Sélestat de rester dans le match (24-21, 5e , puis 26-23, 57e ).

L’envie est billéroise. Les locaux profitent du soutien de leur public et s’imposent 28-25. Sélestat échoue là où ses rivaux pour la montée ont réussi. Il faudra passer la trêve avec ça.

Article DNA